Fleurs ou bractées ?

Le monde des inflorescences regorge de bien de merveilles et de mystères... La botanique est là pour les expliquer fort heureusement ! Les bractées font partie de ces organes qui poussent à l'interrogation. Tentons d'y voir plus clair...

Le bougainvillier, fleurs ou bractées ?
Le bougainvillier, fleurs ou bractées ?

Fleurs ou bractées ?

Qu'il s'agisse du poinsettia ou du bougainvillier, il est plus courant d'entendre dire qu'ils produisent de belles fleurs que de belles bractées et pourtant !

Dans un cas comme dans l'autre, ce que le commun des mortels prend pour des fleurs, n'est autre que des bractées.

Quelle est donc la différence ? C'est tout simple : une bractée est une feuille et non une fleur. Certes celle-ci est parfois très colorée et entoure la fleur, mais elle est située à la base du pédoncule de la fleur ou de l'inflorescence.

Les bractées sont des feuilles modifiées ou simplifiées, toujours placées sur le pourtour de la fleur car elles sont produites par le bourgeon apical de la tige fleurie.

La bractée, vue de plus près...

Comme nous l'avons vu, la bractée est bel et bien une feuille, très proche de la fleur mais indépendante contrairement aux sépales de la fleur avec lesquels on les confond parfois.

Pour les différencier il faut parfois une loupe pour apercevoir les bourgeons axillaires à l'aisselle de la bractée, caractéristique des feuilles ! Les bractées sont en fait des organes de transition entre les feuilles et les sépales. Cela est parfaitement observable chez les pivoines ou l’hellébore fétide.

Certaines bractées imitent à la perfection le calice des fleurs, c'est le cas chez l'anémone hépatique ou la nigelle de Damas et que dire du bougainvillier dont les trois fleurs en tube jaune crème sont entourées de trois bractées aux vifs coloris !

Parfois les bractées sont intégrées juste sous le calice, se confondant presque avec. En botanique,

cet organe est nommé 'calicule' ou 'épicalice'. Sur la fleurs du fraisier ou des potentilles nous trouvons un parfait exemple de bractées et calice confondus alors que sur les plantes de la famille des Malvacées les bractées intégrées ont un aspect différent des sépales.

Autre cas encore plus complexe, les involucres. Très souvent, entre les bractées et la fleur, se trouvent d'autres bractées, minuscules ou membraneuses, nommées 'bractéoles'. Dans le cas d'une involucre, les bractées et les bractéoles sont disposées au même niveau. Un exemple flagrant et bien connu est l'inflorescence de l'artichaut dont on consomme les bractées. Les involucres sont très présents sur les autres plantes de la famille des Astéracées qui comprend plus de 25 000 espèces. Au vu de ce nombre incroyable d'espèces, il existe une variété très importante d'involucres de formes, de textures et de couleurs très diverses!

Lire aussi
Immortelle à bractées, Xerochrysum bracteatum Immortelle à bractées, Xerochrysum bracteatum

Xerochrysum bracteatum, l'immortelle à bractées est une plante de la famille des Astéracées. Originaire d'Australie, l'immortelle à bractées dans sa forme botanique, est une plante vivace aux...

Orchis géant, Orchis à longues bractées, Barlia robertiana Orchis géant, Orchis à longues bractées, Barlia robertiana

Barlia robertiana, l'orchis géant, est une plante vivace appartenant à la famille des Orchidacées. L'orchis géant est aujourd'hui classé dans le genre Barlia, qui est très proche des Himantoglossum...

Conserver les fleurs fanées Conserver les fleurs fanées

Les fleurs fanées du jardin sont une mine d'inspiration pour fabriquer des bouquets de fleurs séchées. Beaucoup de fleurs, entourées dans du papier journal et pendues tête en bas peuvent[...]

Campanule à grandes fleurs, Platycodon à grandes fleurs, Fleur ballon, Platycodon grandiflorus Campanule à grandes fleurs, Platycodon à grandes fleurs, Fleur ballon, Platycodon grandiflorus

Platycodon grandiflorus, la campanule à grandes fleurs est une plante vivace de la famille des Campanulacées. Originaire de Chine et du Japon, le platycodon, unique espèce du genre est cultivé[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire