Gros vers blancs : larves de cétoine ou de hanneton ?

Un gros blanc... mais que deviendra-t-il ? Cétoine ou Hanneton ?
Un gros blanc... mais que deviendra-t-il ? Cétoine ou Hanneton ?

Stupéfait le jardinier découvre parfois de gros vers blancs bien cachés dans la terre du jardin, dans le compost ou même dans les pots de fleurs. Bien qu'inquiétants par leur aspect peu ragoutant, ces vers ne sont pas forcément dangereux pour les cultures, tout dépend de quelle espèce ils sont issus.

Cétoine ou hanneton ?

Deux insectes peuvent être à l'origine des gros vers blancs installés dans la terre : la cétoine et le hanneton.

La première est un coléoptère que l'on aperçoit sous sa forme adulte (imago) en journée lorsque les températures augmentent, sur les plantes de la famille de Apiacées qu'elle apprécie tout particulièrement, mais aussi sur les chardons, les aubépines et parfois les roses.

La cétoine aime la chaleur et les lieux ensoleillés, elle pond ses œufs sphériques et blancs en mai/juin. Ils se transformeront en larves quelques jours plus tard, qui se nourriront de matière organique morte. Les larves participent ainsi au processus de décomposition de la cellulose contenue dans les débris végétaux lignifiés (branches mortes, feuilles coriaces, vieux troncs...), elles sont donc très importantes pour l'équilibre du sol et la production d'humus et ne s'intéresseront que très peu, à vos cultures excepté si elles sont enfermées dans une potée et qu'elles n'ont rien pour se nourrir. Dans ce cas, il sera judicieux de changer le substrat et de les déplacer dans une zone de sous-bois, au tas de compost ou au pied d'une haie d'arbustes caduques.

Le second est aussi un coléoptère, portant le doux nom latin de Melolontha melolontha, il est plus difficile à apercevoir que la cétoine puisqu'il de déplace surtout au crépuscule, seul son vol bruyant indique alors sa présence. Phytophage durant tout son cycle de vie, le hanneton peut causer d'importants dégâts lorsqu'il s'attaque aux racines des plantes cultivées sous sa forme larvaire, puis aux bourgeons et jeunes pousses sous sa forme adulte.

Comment différencier larves de hanneton et de cétoine ?

La biodiversité est garante de l'équilibre d'un jardin, il est important de savoir différencier les deux coléoptères et leurs larves afin de ne pas commettre d'erreur et détruire tous les 'vers blancs' systématiquement et sans discernement. Certes l'aspect des deux larves est très semblable : toutes deux sont bien charnues, ont pratiquement la taille d'un pouce et présentent une teinte blanchâtre, mais à y regarder de plus près elles sont différenciables.

  • La larve de Hanneton tire sur le blanc-crème/jaunâtre, elle est aussi plus imposante que celle de la cétoine. Sa tête de couleur foncée porte de puissantes mandibules. Elle est plus grosse que le corps et surtout que l'extrémité de son abdomen qui se termine plus en pointe. Les pattes sont longues, plus longues que la largeur du corps et la partie supérieure de l'abdomen ne présente pas de poils. La larve se déplace sur le ventre.

  • La larve de cétoine est plus trapue et blanchâtre, sa tête brune est minuscule par rapport au reste du corps bien arrondi et surtout à l'extrémité de son abdomen fort développé. Ses pattes sont courtes, la larve se déplace sur le dos par mouvements ondulatoires. Elle doit être préservée car elle est très utile au jardin et ne cause aucun dégâts sur les plantes vivantes puisqu'elle ne s'attaque qu'à la matière organique morte.

Comment lutter contre les larves de hanneton ?

Le hanneton victime de sa mauvaise réputation de destructeur de culture et éradiqué par les pesticides se fait de plus en plus rare. Pour éviter sa présence dans votre jardin, binez le sol très souvent et, si vous avez des poules, laissez-les en faire leur quatre-heure ! Installez un abri pour les hérissons, ils vous débarrasseront naturellement des larves. Si vous constatez une prolifération de larves chez vous, appliquez des nématodes ou Beauveria brongniartii, un champignon qui les éradiquera facilement sans danger pour l'environnement.

Gros vers blancs : larves de cétoine ou de hanneton ?
Infographie - Les vers blancs... Cétoine ou Hanneton ?
Lire aussi
La larve du hanneton, un vers blanc qui fait des dégâts La larve du hanneton, un vers blanc qui fait des dégâts

Souvent présente dans la terre du potager ou même dans le compost, la larve de hanneton s'avère d'une voracité hors norme. Les dégâts sont alors conséquents. Voyons comment la reconnaître et...

La cétoine dorée La cétoine dorée

Au printemps, certaines fleurs, dont les roses, se couvrent parfois d'insectes verts métallisés ou noirs. Qui sont ces étranges ornements, qui envahissent parfois le cœur de ces fleurs ?...

Le Hanneton Le Hanneton

Le hanneton est un insecte bien présent dans nos jardins. Cependant victime de sa mauvaise réputation à cause des dégâts qu'il provoquait sur les cultures, il a pratiquement disparu dans certaines...

Les annélides, lombrics, vers de terre Les annélides, lombrics, vers de terre

Les annélides sont des animaux protostomiens segmentés (possédant des métamères quelquefois très nombreux) et en forme de "ver". Ils vivent essentiellement dans l'eau (eau de mer comme la néréis ou...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Marif 74 (Haute-Savoie)
    J'ai eu des larves de cétoines dans 1 pot de joubarbe, les racines avaient été mangées. Une voisine a chaque année des cétoines qui pondent dans ses pots de géraniums qui meurent chaque été.
    Répondre à Marif 74
    Le 19/01/2020 à 23:23
  • Mémé clochette (Aquitaine (à côté de Bordeaux))
    Vous serait-il possible de réaliser des photos qui retracent la vie des coccinelles depuis la ponte puis les larves et l'éclosion. Je ne sais pas reconnaitre les vers des coccinelles des autres insectes. Merci
    Répondre à Mémé clochette
    Le 19/01/2020 à 09:19