Le paillage d'hiver, pourquoi et comment ?

Couvrir le sol en hiver avec un paillage est un geste bien plus important qu'il n'y paraît. Trop souvent laissé à nu lors de cette période, il se trouve malmené par les éléments. Voyons pourquoi et surtout comment y remédier !

Gérard Bourges d'Au Jardin des Cistes couvre son sol en hiver pour préserver son équilibre et le protéger des éléments
Gérard Bourges d'Au Jardin des Cistes couvre son sol en hiver pour préserver son équilibre et le protéger des éléments

Pourquoi protéger le sol ?

Dans la Nature, le sol est rarement laissé à nu. Herbes sèches, plantes rustiques, mais aussi débris végétaux et feuilles mortes le couvrent, se transformant grâce à l'action de la pédofaune en humus fertile et meuble. Dans un tel sol, riche en matières organiques, la terre abrite de nombreux animaux et micro-organismes indispensable à son équilibre. Par leur action, la terre demeure fertile et perméable, pouvant alors tolérer de fortes pluies sans risque de lessivage des nutriments, ni d'érosion.

Dans un potager ou au jardin d'ornement, il en est tout autre ! La châsse aux herbes sauvages y est active et bien souvent, le sol est travaillé et laissé à nu entre deux cultures, notamment en hiver, lorsque les conditions climatiques sont mauvaises.

Le retournement du sol perturbe fortement la pédofaune en remuant les couches profondes vers la surface et en déplaçant tout ce petit monde qui aura bien du mal à s'en remettre. Avec les fortes pluies, la terre déjà compactée par les cultures successives aura bien du mal à absorber l'eau...

La fuite des nutriments n'est alors pas loin, avec pour résultat, une terre moins vivante, moins fertile et nécessitant des engrais pour accueillir les cultures. L'équilibre du sol est rompu : la terre malmenée. Le paillage d'hiver va inverser cette néfaste tendance !

Comment pailler le sol en hiver ?

Il est essentiel de couvrir le sol en hiver pour préserver son équilibre et le protéger des éléments. Le paillage sera installé dès l'automne. Bien épais (au moins 10 cm), il va aider à obtenir un bon résultat et à privilégier les écosystèmes indispensables à une terre en bonne santé.

Vous pouvez pour cela installer un paillage fertilisant comme une épaisse couche de fumier ; Elle aura le temps de se décomposer et de fertiliser le sol d'ici le printemps.

Autre solution, le semis d'engrais verts comme l'avoine, la moutarde, le lupin, la phacélie, la vesce ou la luzerne. Ils offriront une couverture au sol durant l'hiver tout en l'ameublissant pour certains ou en fixant l'azote dans le sol pour d'autres. Une fois fauchés, ils constituent un bon paillage qui sera enfoui peu de temps avant de mettre la parcelle en culture au printemps. En se décomposant, ces débris végétaux vont stimuler les micro-organismes du sol qui les transformeront en éléments fertilisants.

Il est aussi possible de couvrir votre sol avec des feuilles mortes, des résidus de tonte, ou des branchages broyés. Ainsi vous recyclerez les débris végétaux du jardin, tout en apportant une protection à votre sol.

Si vous le préférez, vous pouvez opter pour de la paille classique ou pour des matériaux du commerce comme le paillis de lin, de chanvre, de miscanthus, pourvu qu'il soit végétal et donc apte à être transformé par la pédofaune. Attention toutefois aux paillis très légers qui risquent d'être déplacés au moindre souffle d'air et aux paillis qui ne se décomposent pas comme les noyaux ou les coques de cacao qu'il sera nécessaire de retirer au printemps.

Solution intéressante dans un potager : le compostage de surface qui permet de recycler directement les déchets végétaux du jardin et de la cuisine sans passer par le tas de compost. Les composés carbonés et azotés consommables et transformables par les micro-organismes, les champignons, cloportes, collemboles et vers leur profiteront à tel point que la vie de votre sol sera boostée d'une manière étonnante. Si l'idée de voir ce mélange peu esthétique sur votre sol vous déplaît, ce qui est compréhensible, étalez une couche de paillage végétal classique par dessus !

Lire aussi
Bouturage, pourquoi et comment ? Bouturage, pourquoi et comment ?

Caroline LEGRAND et Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous explique pourquoi et comment multiplier par bouturage ?

Pourquoi et comment utiliser son purin ? Pourquoi et comment utiliser son purin ?

Gérard BOURGES d'Au Jardin des Cistes nous explique pourquoi et comment bien utiliser son purin d'ortie ou de consoude ?

Pourquoi et comment pailler le potager ? Pourquoi et comment pailler le potager ?

Le potager est une zone dédiée à la culture des légumes dont le sol est trop souvent laissé à nu. Pourtant le paillage comporte d'énormes avantages et il est facile[...]

Utiliser du carton pour le paillage Utiliser du carton pour le paillage

Le paillage présente de nombreux bénéfices aussi bien au jardin d'ornement qu'au potager. Pourquoi ne pas recycler de vieux cartons en paillage improvisé ? Faciles à mettre en place, ils sont[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire