Réussir la plantation d'un arbre

Les arbres sont les sujets les plus imposants du jardin. Appréciés pour leur silhouette, l'ombrage qu'ils prodiguent, voire même pour leur floraisons, ils vous accompagneront de longues années et même sur plusieurs générations si leur plantation est réussie.

Plantations d'arbres le long d'une allée d'un parc
Plantations d'arbres le long d'une allée d'un parc

Avant la plantation : la réflexion !

La plantation d'un arbre n'est jamais une chose à prendre à la légère car il risque de se développer avec vigueur pouvant atteindre 30 m de hauteur et un bel étalement selon les espèces. N'oubliez pas que les parties aériennes visibles cachent souvent un système racinaire tout aussi important !

Outre la législation qui oblige à respecter une distance de 2 m avec le voisinage pour tout arbre qui dépassera 2 m de hauteur une fois adulte, pensez à préserver vos canalisations et vos éléments de maçonnerie enterrés en plantant votre arbre à bonne distance.

N'oubliez pas l'ombrage et les chutes de feuilles qui peuvent être des paramètres gênants notamment si la maison perd en luminosité ou si les feuilles bouchent les gouttières et jonchent constamment la terrasse !

Une espèce au feuillage persistant fera de l'ombre tout au long de l'année, une espèce au feuillage caduque prendra de belles couleurs en automne avant de perdre ses feuilles. Tout est question de choix et d'emplacement !

Lors du choix de l'essence, renseignez-vous sur sa croissance future et sur la possibilité de planter ou non des végétaux à son pied car certains arbres comme l'eucalyptus ou le noyer font le vide autour d'eux !

Préférez toujours planter un arbre adapté au climat de votre région, bannissez les arbres exotiques craignant le froid s'il gèle chez vous, ou les espèces appréciant un temps humide et frais en zone méditerranéenne !

Observez votre jardin et prenez en compte la nature du sol pour donner toutes les chances à votre arbre !Ainsi vous éviterez de planter les saules pleureurs appréciant les terrains riches et gorgés d'eau en zone sèche et en sol pauvre et caillouteux, ou un olivier appréciant les terres arides dans un sol marécageux !

Enfin n'oubliez pas que certains arbres sont sensibles au pH du sol, vérifiez bien ce paramètre avant de planter le vôtre. L'érable du japon, le magnolia, le châtaignier, le liquidambar et de nombreux pins poussent très mal en sol calcaire. Contrairement à l'amandier, au noyer, au cèdre du Liban ou au tilleul qui s'y développent merveilleusement !

De nombreux arbres produisent aussi des fleurs très ornementales, c'est le cas du Tulipier, du magnolia, du lilas des Indes, du cerisier d'ornement, du davidia, du paulownia ou du majestueux jacaranda. Certains sont parfaitement rustiques, d'autres moins, n'oubliez pas de prendre conseil avant de faire votre choix.

Période de plantation

Les arbres à racines nues ont de meilleures chances de reprise et sont moins coûteux à l'achat. Ils sont plantés en automne et hiver, hors période de gel.

Officiellement les arbres en conteneurs peuvent être plantés tout au long de l'année, mais ils ont de bien meilleures chances de reprise en automne grâce au temps encore doux, à la terre toujours réchauffée et aux pluies abondantes. Les espèces les plus frileuses ne seront plantées qu'au printemps, lorsque tout risque de gel sera écarté. Attention, il faudra alors être très vigilant sur l'arrosage estival pour assurer la reprise.

La préparation du sol

La préparation du sol est un des éléments clés dans la plantation d'un arbre.

Creusez un trou au moins deux semaines avant la plantation pour permettre à la terre de s'ameublir et de se rééquilibrer. Le volume du trou devra être au moins égal à deux fois et demi la taille de la motte en tous sens. N'oubliez pas de décompacter le fond pour ôter les éventuelles roches et permettre au système racinaire de bien s'établir.

Plantez dès cet instant des tuteurs très solides pour soutenir la croissance de l'arbre les premières années.

La plantation

  • Habillez et pralinez les racines des arbres vendus à racines nues. Démêlez celles des arbres en conteneurs et coupez les éventuelles racines mortes.

  • Au fond du trou, étalez une épaisse couche de compost à laquelle vous ajouterez une bonne dose de poudre de mycorhizes. Cette substance magique favorise la reprise et offre à votre arbre une meilleure résistance aux conditions climatiques, aux parasites et aux maladies.

  • Installez l'arbre sur la couche de compost au centre du trou. Ajoutez de la terre si nécessaire afin que son collet affleure le sol.

  • Rebouchez complètement le trou et tassez avec vos pieds autour du tronc, avant de ménager une cuvette qui retiendra les eaux d'arrosage au pied de l'arbre.

  • Arrosez copieusement pour évacuer les bulles d'air entre les racines et la terre.

  • Ajoutez de la terre si le niveau a baissé lors de l'arrosage.

  • Fixez votre arbre aux tuteurs avec des liens spécifiques non blessants en caoutchouc.

  • Paillez le pied pour éviter la concurrence des herbes folles, protéger les racines du froid ou prévenir l'évaporation en été.

Après la plantation

Un arbre a besoin de trois ans pour bien se développer, soyez patients ! Durant ces trois années, les arrosages devront être réguliers surtout par temps chaud et sec pour assurer la reprise. Dans la zone méditerranéenne, une erreur souvent commise consiste à ne pas du tout arroser les espèces connues pour résister à la sécheresse. Attention, ces espèces résistent certes très bien mais auront besoin pour cela d'avoir développé leur système racinaire en profondeur, ce qui n'est pas le cas les deux premières années suivant la plantation ! Un arrosage régulier sera alors nécessaire surtout durant la belle saison !

En entretien, griffez du compost et quelques granules d'engrais bio au pied de l'arbre au printemps.

Renseignez-vous sur les éventuelles opérations de taille à mener selon l'espèce choisie.

Vérifiez souvent les liens des tuteurs pour ne pas créer d'étranglements formant des traces irréversibles sur le tronc.

Un fois l'arbre bien implanté, il sera possible d'ôter les tuteurs et de lui rendre sa liberté !

Vérifiez l’éventuelle présence de parasites ou de maladies et appliquez des traitements bio en préventif ou en curatif.

Votre arbre aura ainsi toutes les chances de vous accompagner de longues années !

Lire aussi
Conseils de plantation d'un arbre Conseils de plantation d'un arbre

L'introduction d'un nouvel arbre dans un jardin est toujours un événement. Il grandira au fil du temps voyant des générations se succéder, immuable et fier. Pour réussir sa plantation, quelques[...]

Plantation et tuteurage d'un arbre en racines nues Plantation et tuteurage d'un arbre en racines nues

Céline BOUETARD des pépinières HUCHET nous conseille sur la plantation et sur le tuteurage d'un arbre en racines nues

Réussir la plantation d'un arbuste Réussir la plantation d'un arbuste

Il existe des arbustes pour chaque emploi au jardin. En bosquet, sujet isolé, en fond de massif ou en haie, ces plantes vous accompagneront de nombreuses années si vous prenez[...]

Réussir la plantation des plantes grimpantes Réussir la plantation des plantes grimpantes

Elles ornent avec brio les façades, retombent harmonieusement le long des pergolas, savent à merveille cacher une clôture, un grillage ou un bac à compost... Oui les plantes grimpantes sont[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire