Amanite panthère, Fausse Golmotte

Amanite panthère, Fausse Golmotte, Amanita pantherina
Amanite panthère, Fausse Golmotte, Amanita pantherina

Botanique

Nom latin  : Amanita pantherina
Synonymes  : Agaricus pantherinus, Venenarius pantherinoides, Amanitaria pantherina
Famille  : Amanitacées
Chapeau : hémisphérique puis concave, brun à beige-brun
Hyménium  : lames
Spores  : sporée blanche
Anneau  : blanc, membraneux
Pied : blanc, élancé
Chair : blanche immuable
Volve  : formée de bourrelets
Odeur : nette, de radis

Habitat et usages

Répartition  : Europe, Hémisphère Nord
Periode : juillet à octobre
Habitat : forestier, surtout sous feuillus, plus rarement sous conifères
Confusions possibles : Amanita rubescens, Amanita spissa
Toxicité : toxique
Intérêt culinaire : dangereux
Usages : inconnus

Sombre, élégante, dangereuse, silhouette tapie dans les sous-bois : Amanita pantherina, l’Amanite panthère, champignon basidiomycète de la famille des Amanitacées, porte un nom singulier mais approprié. Son sporophore, partie reproductive visible est toxique, son chapeau brun-noir se lave de ses ornementations blanches avec la pluie et semble jaillir du sol au début de son développement.

Description de Amanita pantherina

Le chapeau brun, initialement hémisphèrique, devenant convexe puis étalé est couvert de verrues blanches pures. La pluie et les frottements pouvant facilement les faire disparaître. La marge, striée-cannelée, au moins chez les adultes est absente ou peu évidente sur les jeunes sujets. Les lames libres sont d'une couleur blanche immuable. Le pied lui-même blanc, robuste au stade jeune devient progressivement élancé à grêle. Il est comme inséré dans une volve, formant un bourrelet floconneux, celui-ci surmontée par un ou deux autres bourrelets. L'anneau blanc et membraneux ne porte pas de stries sur sa face supérieure. L'odeur de la chair est légère, le test gustatif reste à exclure.

Le mycélium, partie végétative invisible, s'associe aux racines des arbres environnants.

Détermination de l'Amanita pantherina

L'Amanite panthère peut être confondue avec l'Amanite rougissante, la vraie Golmotte, qui possède aussi des flocons mais plutôt de couleur grisâtre. La chair de la vraie Golmotte rougit au cours du temps ainsi qu'au niveau des morsures et des blessures, ce qui n'est pas le cas de la Fausse Golmotte qui garde un blanc immuable. L'Amanite rougissante présente un bulbe en oignon sans délimitation tandis que le bulbe de l'Amanite panthère est séparé du pied par un bourrelet net.

Autre confusion possible avec l'Amanita spissa, l'Amanite épaisse dont les flocons sont plutôt grisâtres et ne possède pas de bourrelet à la base du pied. Amanita spissa comme Amanita rubescens sont comestibles après cuisson. Mais au vu des risques de confusion, la prudence reste de mise.

Milieu de vie

L'Amanite panthère pousse sur tous types de sols, dans les forêts de feuillus mais aussi de conifères. On la trouve souvent en petits groupes , se mélangeant parfois à l'Amanite rougissante. La fausse Golmotte est une espèce plutôt commune. Généralement les Amanites forment une symbiose mycorhizienne, association à bénéfices réciproques, avec les arbres environnants.

Toxicité de l'amanite panthère

Les premiers symptômes d'intoxication apparaissent entre 30 minutes et 3h après l'ingestion. C'est le symptôme panthérinien, il se traduit par des délires, des hallucinations, des troubles du comportement ainsi que des convulsions. L'état peut s'agraver et aboutir à un coma. Cette intoxication est grave mais rarement mortelle.

Parmi plusieurs amanites, c'est l'Amanite panthère qui concentre le plus de poison.

Usages

Du fait de sa toxicité, les usages ne sont pas référencés.

Espèces et variétés de Amanita

Plusieurs centaines d'espèces réparties dans le monde entier, dont une soixantaine en France.

  • Amanita pantherina var. abietum : sous épicéas, en montagne, plus sombre et plus charnue.
  • Amanita muscaria : l'Amanite tue-mouche, toxique, souvent représentée dans les livres de contes.
  • Amanita verna : mortelle, printanière
  • Amanita virosa : mortelle, pied typiquement pelucheux
  • Amanita phalloïdes : mortelle, chapeau vert olive ou vert jaune
  • Amanita rubescens : l'Amanite rougissante, bon comestible mais toxique cru ou mal cuit
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Amanite tue-mouche, Fausse-oronge, Amanita muscaria Amanite tue-mouche, Fausse-oronge, Amanita muscaria

convexe, rouge à verrues blanches, 4 à 20 cmReprésentation familière de notre imaginaire collectif, chapeau rouge ponctué de flocons blancs protégeant un lutin adossé à son pied soyeux, l'Amanite...

Amanite rougissante, Amanite vineuse, Golmotte, Amanita rubescens Amanite rougissante, Amanite vineuse, Golmotte, Amanita rubescens

hémisphérique puis concave, brun rougeâtre à verrues grisâtres, 4-14 cmL'Amanite vineuse apporte aux couleurs printanières des sous-bois ses nuances rougissantes, variables au fil des saisons....

Amanite épaisse, Amanita excelsa var. spissa Amanite épaisse, Amanita spissa

hémisphérique puis s'étale, brun à gris-brunL'Amanite épaisse fait partie d'un trio d'Amanites, avec d'un côté l'Amanite rougissante qui est comestible bien cuite et d'un autre côté l'Amanite...

Amanite des Césars, Oronge, Oronge vraie, Amanita caesarea Amanite des Césars, Oronge, Oronge vraie, Amanita caesarea

convexe, orangé, 4 à 20 cmL'Amanite des Césars, champignon mythique, graal des mycologues, beau, rare et excellent comestible. Digne de la table des Empereurs romains. Ce basidiomycète de la...

Vos commentairesAjouter un commentaire