Pour une apiculture durable

Le monde de l'apiculture est mis à mal depuis une trentaine d'années par un taux de mortalité des abeilles bien trop élevé. Ce taux anormal doit alerter afin de protéger non seulement les abeilles mais aussi par extension la santé publique et l'environnement.

Pour une apiculture durable...
Pour une apiculture durable...

Un rôle essentiel

Sachant que 80% des cultures dépendent directement des insectes pollinisateurs, dont l’abeille domestique fait partie, une prise de conscience est nécessaire pour sauver les abeilles et soutenir le domaine de l'apiculture déjà déficitaire au niveau de la production. Plus de la moitié du miel consommé est ainsi importé, alors que la France possède tous les atouts géographiques et climatiques pour être un grand pays apicole.

Agressions chimiques dues aux pesticides, varoa, pathologies bactériennes et virales, insuffisance de ressources alimentaires et inadaptation des reines importées d'autres pays pour des raisons économiques, font que le secteur est sinistré.

Les dérives de l'apiculture

Pour produire toujours plus, de nouvelles variétés d'abeilles comme la « Buckfast », ou l'abeille italienne et Caucasienne ont été employées au détriment des populations existantes comme dans le cas de l'abeille noire. Plus productives, pondant plus tôt et essaimant moins, elles ont certes de nombreuses qualités mais ne sont pas toujours adaptées au terroir où elles sont implantées.

Certaines résistent bien moins au froid que les espèces indigènes et dépensent donc beaucoup de calories pour réchauffer la ruche en hiver, contrairement aux abeilles locales idéalement adaptées depuis des générations. Pour ces nouvelles venues, l'Homme compense en les nourrissant avec du sirop de glucose afin que les réserves hivernales ne soient pas épuisées.

Le miel est moins parfumé, plus industriel, sans oublier que l'étiquetage reste parfois assez mystérieux sur la provenance du miel et sur sa qualité réelle. On trouve ainsi des miels provenant de pays où la surproductivité implique forcément une baisse de qualité.

Pour une apiculture durable

Le métier d'apiculteur est très complexe et une bonne formation est requise afin d'élever les abeilles dans les meilleures conditions mais cela n'est pas tout. La base de l'apiculture reste tout de même la biodiversité végétale qui devient de plus en plus pauvre aussi bien quantitativement que qualitativement.

Les déserts verts façonnés par l'agriculture intensive, l'utilisation massive de pesticides sont en part responsables de ces dérèglements. Une gestion meilleure de l'agriculture et un partenariat entre agriculteurs et apiculteurs pourraient aider à améliorer les choses.

Parallèlement, une lutte contre la mortalité des abeilles doit être menée par les autorités car il n'existe que peu d'encadrement sanitaire et de moyens de prévention et de soins contre les maladies et les parasites des abeilles.

La lutte contre le frelon asiatique devrait occuper un place prépondérante dans la sauvegarde des abeilles car il est un prédateur très virulent. Classé comme 'danger sanitaire' par le Ministère de l'agriculture, un plan de lutte doit être établi pour l'éradiquer.

Enfin, revenir aux espèces d'abeilles adaptées à chaque terroir même si elles sont moins productives constitue une bonne solution dans le cadre de l'apiculture durable.

Lire aussi
Toiture végétale : un atout écologique pour les constructions durables Toiture végétale : un atout écologique pour les constructions durables

Peu connue en France, la toiture végétale cumule pourtant tous les avantages. Installée sur les terrasses ou les toits peu pentus, elle s'inscrit dans une démarche de développement durable en[...]

Des ombellifères pour la déco et pour les butineurs Des ombellifères pour la déco et pour les butineurs

Aériennes, légères, les ombellifères ou apiacées donnent un petit air bucolique au jardin. Plantes hôtes pour de nombreux auxiliaires, elles sont aussi très appréciées des insectes pollinisateurs...

Grégoire MARTIN, apiculteur Grégoire MARTIN, apiculteur

Grégoire MARTIN apiculteur à PALAISEAU répond à nos questions sur l'apiculture et les abeilles.

Retour en grâce de notre abeille noire Retour en grâce de notre abeille noire

Longtemps laissée pour compte, voire rejetée par les professionnels de l'apiculture, l'abeille noire fait son retour en force grâce à de nombreux conservatoires qui veulent sauver cette espèce...

Vos commentairesAjouter un commentaire