Questions fréquentes sur le sapin de Noël

Chaque année, le rituel lumineux de Noël reprend ses droits. Le sapin, trônant fièrement à l'entrée du jardin ou dans le salon en est la star incontestée. Des origines de la tradition aux nouveaux styles de sapins plus écologiques ou plus flashy, tout ici, sera dit !

Questions fréquentes sur le sapin de Noël
Questions fréquentes sur le sapin de Noël

Retrouvez dans cette FAQ vos questions les plus fréquentes sur le sapin de Noël...

Combien coûte un sapin de Noël ?

On trouve des sapins de Noël naturels dès 25 €, ensuite tout dépend de la taille et de l'espèce de l’arbre, le tarif pouvant aisément s’élever au delà de 500 € si le sapin est grandiose.

Pour les petits appartements, il existe des version artificielles miniatures (20 cm) pour moins de 10 €.

Combien de sapins de Noël sont vendus en France chaque année ?

Tout styles confondus (naturels, artificiels...) plus de 6 millions de sapins sont vendus chaque année dans notre pays. Un foyer sur cinq posséderait donc un sapin décoré pour Noël.

Comment choisir son sapin de Noël naturel ?

Le choix du sapin est important, l'épicéa commun a tendance à perdre ses aiguilles, chose gênante en intérieur. Le sapin noble ou de Nordmann n'a pas ce type de souci mais est un peu plus cher. Les variétés à aiguilles bleues sont très ornementales.

Coupé le sapin ne tiendra que le temps des fêtes et devra être évacué vers la déchetterie ou recyclé (bûches, BRF...).

Conditionné en pot ou en conteneur, le sapin pourra trouver une seconde vie en pleine terre au jardin ou être cultivé sur le balcon ou la terrasse jusqu'au Noël suivant.

Comment conserver son sapin de Noël en pot après les fêtes ?

Sortez votre sapin progressivement vers l'extérieur pour lui éviter les chocs thermiques. Placez-le tout d'abord dans une pièce lumineuse et non chauffée, puis à l'ombre dans un coin abrité du jardin. Pensez à l'arroser souvent et retirez la soucoupe pour ne pas que l'eau stagne au niveau des racines. Ensuite déplacez-le au soleil durant la mauvaise saison.

Au printemps changez-le de pot pour un bac plus grand. Le mélange idéal est composé pour 1/3 de terre du jardin (non calcaire), de compost et de terre de bruyère. N'oubliez pas de ménager un lit drainant au fond du pot.

En été, installez-le à l'ombre et pensez à l'arroser souvent. Lorsque le pot est imposant, surfacez le terreau avec un mélange de compost et de poudre de corne broyée.

Comment faire la différence entre un épicéa et un sapin ?

Les aiguilles de l’épicéa comportent chacune 3 faces et leur extrémité est très piquante. Elles sont disposées tout autour du rameau. Les cônes femelles de l’épicéa pendent sur l'arbre contrairement à ceux du sapin qui sont érigés.

Les aiguilles du sapin sont aplaties et présentent souvent deux bandes blanches au revers. Si une aiguille est arrachée, la cicatrice est ronde.

Comment planter son sapin au jardin après Noël ?

Rappelons que seuls les sapins en pots avec des racines pourront être transplantés au jardin. Soumis à la chaleur de l'habitation le sapin a souffert, il ne faut pas lui causer de choc thermique surtout s'il fait très froid dehors. Placez-le dans une pièce non chauffée quelques jours avant d'envisager de le replanter puis, transférez-le à l'extérieur toujours dans son pot pendant une semaine dans un endroit abrité. Arrosez-le copieusement avant la plantation. Choisissez une journée sans gel et creusez un trou deux fois égal à la taille de la motte.

Attention dans les régions du Sud préférez une exposition mi-ombragée pour votre sapin surtout s'il est encore petit. Pour le choix de l'emplacement, n'oubliez que votre arbre va prendre une grande ampleur !

Dans le trou, versez un mélange de bon terreau, de compost et de poudre de corne broyée. Ajoutez de la terre de jardin et posez les racines dessus. Réglez la hauteur afin que le collet de l'arbre soit juste 2 ou 3 cm sous la surface du sol. Comblez les espaces vacants avec de la terre. Tassez bien autour du tronc et arrosez très copieusement. N'hésitez pas à former une cuvette au pied de l'arbre, elle retiendra les eaux d'arrosage.

Comment préserver la beauté de son sapin de Noël durant les fêtes ?

Éloignez-le le plus possible des sources de chaleur (radiateur, cheminée, poêle...) car il supporte très mal la sécheresse de l'air et la chaleur. Essayez de maintenir la température de la pièce à 18°C, pas plus. Vous pouvez installer des humidificateurs sur vos radiateurs ou placer votre sapin dans un grand contenant rempli de billes d'argile maintenues humides pour augmenter le taux d'hygrométrie. Évitez de le couvrir de neige artificielle qui bloque les échanges gazeux si vous avez opté pour un sapin vivant possédant encore ses racines.

Écologie et sapin de Noël

Longtemps et parfois encore, la culture des sapins de Noël a posé des soucis écologiques au niveau des méthodes de culture (abus d'herbicides et d'insecticides) mais aussi lors de la coupe, du ramassage, et du transport qui ont un impact néfaste sur l'environnement. Des progrès ont été réalisés notamment en France concernant le sujet, ces dernières années. Si vous êtes adeptes du sapin naturel, choisissez-le en pot, il pourra être réutilisé chaque année !

Acheter un sapin artificiel n'est pas non plus une bonne solution car les matériaux employés proviennent de l'industrie pétrochimique (énergies fossiles) avec un impact carbone énorme dû au transport puisque ces produits viennent souvent des pays asiatiques. Une alternative consiste à créer soi-même son sapin à partir de matériaux recyclés. Bois flotté, palettes, branchages, cordages ou même carton assemblé sont autant de matériaux pouvant se transformer en sapin avec un peu de créativité ! Les plus artistes évoqueront la forme avec de simples boîtes de conserves collées sur un tableau, des bouteilles colorées, ou des emballages de camemberts ronds en bois. Le résultat est souvent bluffant !

Pourquoi l'arbre de Noël est-il décoré ?

Mélange de fêtes païennes très anciennes et de représentations théâtrales catholiques médiévales ('Mystères'), les décorations se rapportent à ces deux courants. Les lumières, qui étaient autrefois des bougies, représentent le retour des beaux jours au solstice d'hiver, alors que les boules, rouges à l'origine, rappelaient les pommes défendues du jardin d’Éden. Quant à l'étoile, elle fait évidemment référence à l'étoile de Bethléem et à la naissance du Christ.

Quel est le symbole évoqué par le sapin de Noël ?

Le sapin est un arbre à feuillage persistant qui reste bien vert toute l'année. La forme particulière des feuilles transformées en aiguilles lui permet de résister bien mieux au froid et à la neige sans les perdre. Il reste ainsi vert durant toute la mauvaise saison et triomphe de l'hiver. Il est le symbole du renouveau que célèbre le solstice d'hiver et par là-même du triomphe de la vie sur la mort.

Quel sapin naturel choisir ?

Sur le marché, vous trouverez diverses espèces de sapin de Noël. Préférez les sapins cultivés de manière respectueuse de l'environnement, si possible en provenance des forets de votre région pour réduire l'impact carbone du transport. L'Association Française du Sapin de Noël Naturel (AFSNN) créée en 1998, défend les normes de qualité, le respect de la réglementation et des normes de production conformes au respect de l'environnement.

  • Commençons par le traditionnel épicéa qui n'est pas un sapin (cf. 'Comment faire la différence entre épicéa et sapin ?') mais qui représente tout de même 80% des ventes. Picea abies présente des aiguilles fines et piquantes dégageant ce parfum si caractéristique. Peu coûteux à l'achat, il a le désavantage de perdre ses aiguilles.

  • Picea pungens ou 'épicéa bleu' présente un feuillage argenté très piquant et délicieusement parfumé. Cette espèce supporte bien mieux la chaleur que la précédente et ne perd pas ses aiguilles.

  • Du côté des vrais sapins (genre Abies), Abies nobilis, plus connu sous le nom de 'sapin noble', présente des aiguilles brillantes bleu/vert et des branches bien tendues à l'horizontale facilitant la mise en place des décorations. Il dégage un subtil parfum et résiste bien à l'air sec des habitations chauffées.

  • Abies nordmanniana ou 'Sapin Nordmann' tolère lui aussi la chaleur et le manque d'humidité en intérieur. Ses aiguilles ne tombent pas cependant, à cause de sa croissance lente, il demeure un peu cher.

Quelles sont les origines du sapin de Noël

Les fêtes célébrant le solstice d'hiver sont à la base de la tradition du sapin de Noël. Ces fêtes païennes se déroulaient pour célébrer le retour du soleil et le rallongement des jours. Chez les Celtes, cette fête était très importante, un épicéa était décoré avec du blé, des fleurs et des pommes pour célébrer ce renouveau. Ensuite, l'histoire du sapin de Noël est plutôt floue, Sain Boniface, évangélisateur de son état, coupa le grand chêne des druides (chêne de Thor) en Germanie, pour leur prouver qu'il n'était pas sacré. En tombant, il détruisit toute la végétation sauf un sapin que

St Boniface déclara être l'arbre du Christ. Au Moyen-âge, la coutume des 'Mystères' (Scènes de la Bible jouée devant les églises) remplaça le pommier (introuvable en décembre) par un sapin.

En Lettonie, un premier arbre de Noël aurait été érigé au XVIe siècle, décoré puis brûlé sur la place du village. À la même époque, apparurent les premiers arbres de Noël chez les protestants en Alsace décorés de friandises, de biscuits et de rubans, puis partout en Europe du Nord. Le sapin de Noël sous sa forme actuelle n'est arrivé en France qu'au XVIIIe siècle grâce à la la femme du roi Louis XV d'origine polonaise.

Au XIXe siècle le premier sapin de Noël fut dressé au château de Windsor par le Prince Albert de Saxe. La bourgeoisie se prît alors au jeu, suivie par le peuple.

L'arbre de Noël semble donc être issu à la fois des fêtes païennes célébrant le solstice d'hiver et des 'Mystères' catholiques.

Quels arbres utilise-t-on en tant que sapins de Noël ?

L'épicéa commun (Picea abies), déjà utilisé au Moyen-Age, a longtemps occupé le marché du sapin de Noël grâce à sa facilité de production et à son prix peu élevé. Pour la petite histoire, il ne s'agit donc pas d'un sapin (genre Abies) mais d'une autre espèce de conifère.

Les producteurs français proposent actuellement de vrais sapins à la vente (Abies nobilis ou Abies nordmanniana), aux aiguilles plus résistantes à la sécheresse, mais ils sont plus coûteux.

Lire aussi
Le sapin de Noël Le sapin de Noël

Les légendes et les traditions s'emmêlent autour du sapin de Noël. Popularisé en Alsace puis en Allemagne, le sapin de Noël brillamment décoré est aujourd'hui une institution dans pratiquement...

Conserver son sapin de Noël Conserver son sapin de Noël

Un truc tout simple pour garder notre sapin de Noël coupé plus longtemps: je le cale dans un seau plein de sable et d'eau,ce qui lui évite de perdre toutes[...]

Comment planter son sapin de Noël dans le jardin ? Comment planter son sapin de Noël dans le jardin ?

Planter son sapin de Noël au jardin soit pour le réutiliser le Noël suivant, soit pour laisser ensuite grandir se prévoit dès l'achat, car le conserver bien vivant durant les[...]

Conserver longtemps son sapin de Noël Conserver longtemps son sapin de Noël

Il existe quelques astuces pour que votre sapin de Noël reste beau longtemps et ne perde pas ses aiguilles, qu'il soit coupé ou en pot. Suivez le guide !

Vos commentairesAjouter un commentaire