Le Tulbaghia, une plante résistante à la sécheresse

Marc-Henri Doyon des pépinières Végétal 85 nous présente dans cette vidéo le thulbaghia, une plante idéale pour les jardins méditerranéens tant sa résistance à la sécheresse et au plein soleil est exceptionnelle.

Je m'abonne 

Origines et utilisations du tulbaghia

Le Tulbaghia (Tulbaghia violacea) est une plante aussi belle que délicieuse originaire d'Afrique du Sud. Elle fait partie de la famille des Alliacées tout comme l'ail, l'oignon ou le poireaux.

Le tulbaghia présente un port en touffe, des feuilles linéaires vert grisâtre et de petites fleurs couleurs lilas. Cette floraison est de très longue durée puisque la plante fleurit de mai jusqu'au mois de novembre. Très résistante à la sécheresse et aux embruns, cette plante peut être comparée à l'agapanthe.

Son entretien se limite à ôter les fleurs fanées pour induire l'apparition de nouveaux boutons floraux. Le tulbaghia est facile de culture et n'est sensible à aucun ravageur ni maladie.

Toute la plante est comestible, les fleurs rappellent la saveur de l'ail et peuvent agrémenter les salades avec beauté, tout comme les feuilles qui pourront remplacer l'ail dans toutes vos recettes

Conditions de culture du tulbaghia

Au jardin cette plante ne requiert que très peu d'entretien, elle peut également être cultivée en pot dans les régions les plus fraîches car elle est moyennement rustique (-10°C en sol très drainé).

Luminosité

Le tulbaghia apprécie le plein soleil aussi bien en pleine terre qu'en pot.

Substrat

En pot, choisissez un contenant de 10 à 15 litres en fonction de la taille de la plante, il devra être percé en son fond pour assurer une bonne évacuation de l'eau. Composez un mélange à base d'1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau et 1/3 de compost,

S'il est cultivé en pleine terre le tulbaghia se contente de la majorité des terres pourvues qu'elles soient bien drainées.

Rempotage

Le rempotage est effectué au printemps tous les deux à trois ans. Un surfaçage avec du compost une année sur deux permettra d'éviter le rempotage.

Engrais

Griffez un peu de compost au printemps au pied de la plante.

En pot, ajoutez un engrais spécial plantes fleuries à l'eau d'arrosage tous les 15 jours du printemps à la fin de l'été.

Arrosage

La terre ne devra jamais être détrempée. Ne laissez jamais d'eau dans la coupelle. Cette plante tolère parfaitement la sécheresse en pleine terre.

En pot arrosez dès que le substrat sèche sur 3 cm au printemps et en été. En hiver, placez le bulbe au sec.

Multiplication

Attention, certaines variétés sont protégées par un brevet, il est donc interdit de les multiplier.

Sur les autres variétés, il sera possible de diviser les touffes avec une bêche au début du printemps puis de replanter les éclats dans une partie ensoleillée du jardin.

Lire aussi
Ail violet d’Afrique du sud, Tulbaghie violette, Tulbaghia violacea Ail violet d’Afrique du sud, Tulbaghie violette, Tulbaghia violacea

Tulbaghia violacea, la tulbaghie violacée, est une plante bulbeuse de la famille des Amaryllidacées, de la sous-famille des Alliacées. Originaire d'Afrique du sud, Tulbaghia violacea est très...

L'Aralia elata, une plante au look tropical résistante au froid L'Aralia elata, une plante au look tropical résistante au froid

Marc-Henry Doyon des pépinières Végétal 85 nous parle dans cette vidéo de l'angélique du Japon, une plante au feuillage splendide évoquant l'exotisme tout en étant résistante au froid, et plus[...]

La sécheresse et le jardin La sécheresse et le jardin

Les pays du Sud sont plus coutumiers des périodes de sécheresse, ceux du Nord un peu moins excepté durant l'été où le manque d'eau peut s'avérer problématique dans les jardins[...]

Au jardin après la sécheresse Au jardin après la sécheresse

Les épisodes de sécheresse laissent toujours des traces plus ou moins visibles au jardin. Amplifiée par la chaleur estivale et par les restrictions en eau, la situation peut vite devenir[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire