Le zoo de Champrepus dans la Manche (50)

Zonne tropicale du zoo de Champrepus

Le zoo de Champrepus est un parc animalier original reposant sur un concept particulièrement novateur. Chaque animal vit en effet en symbiose avec son environnement.

Le parc zoologique de Champrepus est situé dans le département de la Manche,  à 8 km de Villedieu-les-Poêles. Ce parc de 8 hectares est assez atypique. Il présente en effet quelque 50 espèces animales sauvages ou domestiques dans un dédale de 5 jardins spécifiques recréant à chaque fois une symbiose végétale avec les espèces animales selon les zones géographiques.

Ce zoo dont la création remonte à 1957 est depuis les années 2000 géré par les trois frères Lebreton, qui ne sont autres que les petits fils du fondateur. Les créations paysagées sont l'oeuvre du paysagiste Michel Gesret. Le site occupe la 3e place des sites touristiques les plus visités de la Manche avec quelque 120 000 visiteurs accueillis par an.

5 jardins, 5 biotopes

Le parc zoologique de Champrepus est organisé autour de 5 jardins thématiques particulièrement réussis. La visite débute avec le jardin exotique de l'accueil où sont exposés des batraciens entourés de bambous, de bananiers et de palmiers de Chine. Viennent ensuite la mini-ferme où l'on rencontre de nombreuses espèces domestiques de nos régions (chèvres, âne du Cotentin et du Poitou, poules...).

Le jardin de graminés au zoo de Champrepus

La mini ferme jouxte le jardin des senteurs où le promeneur a les sens olfactifs émoustillés par les effluves des azalées, orangers du Mexique, lys d'un jour, rhododendrons, lilas et camélias. Dans le prolongement suivent la zone subtropicale et les jardins tropicaux proposant aux visiteurs une immense volière tropicale où vivent en parfaite symbiose les aras aux plumages chamarrés, les ibis rouges. Les jardins tropicaux plus spécifiquement  font quant à eux la part belle aux prêles salicaires, myosotis et iris des marais, bambous, bananiers et palmiers.

Aras chloroptères du zoo de ChamprepusUn peu plus loin le visiteur découvre un nouvel îlot sauvage cette fois consacré à la plaine africaine et le jardin des graminées symbolisant la savane africaine. Là vivent les lions, les antilopes damalisques, les autruches, les zèbres de Grant, les guépards, les singes de Diane, les Oryx d'Arabie, les girafes entourés d'acacias, de robiniers, de miscanthus, d'amorphas, de stipas et de pennisetum.

Un dernier espace est consacré à la zone malgache et aux jardins sauvages plantés de palmiers, yuccas du désert, des épineux. La zone malgache accueille les lémuriens (Maki vari Roux et noir et blanc). Les plantes installées sur le site proviennent des 4 coins du globe : zone européenne, méditerranéenne, nord de l'Afrique, Sibérie, Chine, Japon, Nord de l'Inde, Nord du Canada, Californie, Floride, Afrique du Sud, Nouvelle Zélande, Australie, Chili, Argentine.

Pour faire pousser toutes ces plantes, l'engrais est fait "maison" avec les litières des animaux !

Carte du zoo de Champrepus

Localisation

Zoo de Champrepus
50800 VILLEDIEU-LES-POELES
Tél : 02 33 61 30 74
www.zoo-champrepus.com

Lire aussi
Un espace de vivaces dans un style anglais Un espace de vivaces dans un style anglais

Une demande de Stephanie Cassar  J'aimerai créer un espace de vivaces fleurissant tout l'été style jardin anglais. J'aurai besoin d'un "patron".

Une éolienne dans son jardin Une éolienne dans son jardin

L'éolien domestique, sans mauvais jeu de mot, a le vent en poupe. De plus en plus de particuliers se lancent dans l'installation d'une éolienne dans leurs jardins mais le retour sur investissement...

Plaidoyer pour la diversité dans les haies Plaidoyer pour la diversité dans les haies

Finie la haie triste et uniforme, massive et rectiligne. La haie de jardin a évolué, vive la haie composée ! Inspirée de la haie bocagère, cette version moderne met en valeur des végétaux plus...

Une ruche dans son jardin Une ruche dans son jardin

Avoir quelques ruches dans son jardin c’est la garantie d’une belle pollinisation de vos fruits et légumes à fleurs mais aussi le plaisir de produire son propre miel et pourquoi pas son...

Vos commentairesAjouter un commentaire