Questions fréquentes sur le citronnier

Vous êtes tentés par la culture du citronnier ? Il est judicieux de l'essayer, cependant, il faudra apprendre à maîtriser quelques paramètres qui vous assureront une pleine réussite. Du choix de la variété aux conditions de culture, vous allez tout savoir sur le citronnier !

Des citrons prêts à être cueilli et dégusté
Des citrons prêts à être cueilli et dégusté

Vos questions les plus fréquentes sur le citronnier et sa culture...

Comment arroser un citronnier en pleine terre ?

Une erreur fréquemment commise consiste à ne pas assez arroser le citronnier qui a pourtant des besoins très importants en eau surtout les 3 années suivant sa plantation. Attention, il doit être arrosé copieusement au moins deux fois par semaine en été. Pour le vérifier, grattez la surface de la terre : elle doit être humide en profondeur. Laissez sécher sur 3 cm avant d'arroser à nouveau. En hiver, s'il ne pleut pas arrosez tous les 10 jours. S'il pleut suffisamment laissez faire la nature.

Comment cultiver un citronnier en pot ?

Dès que les gelées ne sont plus à craindre, placez progressivement votre citronnier au plein soleil en extérieur. Procédez par paliers pour ne pas occasionner de brûlures au feuillage. Arrosez régulièrement afin que le mélange ne sèche pas complètement entre deux arrosages en été, ne laissez pas d'eau stagnante dans la coupelle.

Ajoutez de l'engrais 'Spécial agrumes' tous les 15 jours durant la période de croissance.

Dès que les températures chutent sous les 10°C, placez le citronnier dans une véranda, un jardin d'hiver ou une pièce très lumineuse, si possible recevant le soleil du matin ou de la fin d'après-midi. Maintenez une température entre 10 et 15°C.

Laissez sécher la terre entre deux arrosages lors de cette période d'hivernage. Un arrosage tous les 10 jours devrait amplement suffire.

Taillez le citronnier après la récolte pour aérer sa structure en coupant les branches qui se croisent au centre de l'arbuste.

Au début du printemps, pincez les extrémités des tiges au dessus d'une paire de feuilles pour assurer une bonne ramification.

Comment entretenir un citronnier en pleine terre ?

  • Les arrosages devront être copieux en été (Cf. 'Comment arroser le citronnier ?'). En automne, griffez un mélange de compost et de poudre d'os marine au pied de l'arbuste.

  • En cours d'hiver, épandez un peu de cendre de cheminée pour soutenir la fructification.

  • Pincez les extrémités de tiges au début du printemps pour que l'arbuste se ramifie et produise plus de fruits.

  • Taillez le citronnier après la dernière récolte pour dégager le centre de l'arbuste.

  • Protégez le pied avec un épais paillage les premières années suivant sa plantation.

  • En cas de coup de froid annoncé, couvrez les parties aériennes avec une voile d'hivernage.

Comment planter un citronnier en pleine terre ?

Attendez que tout risque de gelée soit écarté pour planter le citronnier en pleine terre soit vers le mois de mai. Le sol ne doit pas retenir l'eau en excès ni être trop calcaire, le cas échéant, une plantation en pot sera envisagée.

  • Choisissez un emplacement protégé des vents dominants, chaud et en plein soleil.

  • Creusez un trou de 80 cm en tous sens, griffez le fond et les parois du trou puis laissez reposer une semaine avant la plantation. Installez un tuteur solide face au vent dominant.

  • Laissez tremper la motte dans une grande bassine d'eau à température ambiante pour hydrater les racines pendant une bonne heure.

  • Versez au fond du trou une couche de 20 cm de compost et ajoutez des mycorhizes pour assurer une bonne reprise et obtenir une plante plus vigoureuse et résistante.

  • Si la terre de jardin extraite du trou est lourde et argileuse, ajoutez une bonne part de sable de rivière et autant de compost avant d'installer le citronnier dans son trou et de régler la hauteur pour que son collet soit à peine enterré.

  • Rebouchez le trou et tassez la terre autour du pied de l'arbuste.

  • Formez une cuvette autour du pied de votre citronnier et arrosez abondamment.

  • Attachez le tronc au tuteur avec un lien non blessant.

Comment planter un citronnier en pot ?

Dans les régions où le gel sévit, le citronnier est planté en grand pot ou bac pour être hiverné durant la mauvaise saison.

Choisissez un contenant percé en son fond pour assurer une bonne évacuation de l'eau.

Versez au fond du pot une couche de billes d'argile équivalente à environ 20% du volume du contenant.

Utilisez un mélange 'Spécial agrumes' pour planter votre citronnier et ajoutez-lui une poignée de corne broyée et de sang séché.

Tassez bien le substrat autour du tronc avant d'arroser copieusement.

Rajoutez du mélange si nécessaire en surface.

Conditions de culture du citronnier en pleine terre

Le citronnier a besoin de chaleur et de plein soleil. Il peut pousser en pleine terre dans la zone dite 'de l'oranger' sans trop de risque. Cependant, il demeure gélif et doit profiter d'un sol très bien drainé et d'une exposition abritée (par exemple dans un patio, un angle de mur exposé plein Sud dans les autres régions). Les hivers doivent être doux et les gelées très ponctuelles courtes et rares (jamais en dessous de -5°C) pour le cultiver en pleine terre.

Le sol doit être léger, fertile et bien drainé. Les arrosages seront copieux durant la belle saison, les trois années suivant sa plantation.

Quelles sont les principales maladies du citronnier ?

La fumagine atteint souvent les citronniers porteurs de pucerons car ils en sont le vecteur. Éliminez fourmis et pucerons et coupez les parties atteintes.

Autre maladie cryptogamique, la moniliose qui fait des dégâts sur les fruits. Pulvérisez de la bouillie bordelaise lorsque l'arbre n'est pas en fleurs pour préserver les abeilles.

La tristeza est un virus qui n'a pas de traitement, les pucerons en sont vecteurs. Pour l'éviter, choisissez des arbres issus de porte-greffes autres que le bigaradier, très sensible à la maladie. Veillez à ce que les pucerons ne s'installent pas sur votre citronnier.

Quelles sont les variétés de citronniers les plus cultivées ?

Parmi les nombreuses variétés de citronniers certaines demeurent des valeurs sûres :

Citronnier Meyer

Le citronnier Meyer vigoureux pousse aussi bien en pleine terre qu'en pot. Facile de culture, il séduit au début du XXe siècle grâce à ses fruits à la peau jaune orangée, lisse et fine, son fort rendement et sa production qui s'étale sur 8 mois dans l'année. Moins acide que les autres citrons, il est très apprécié pour cette qualité. Il s'agit d'une variété hybride créée à partir d'un citronnier et d'un mandarinier. Son port compact autorise aisément une culture en pot, en pleine terre, il résiste à une température de -8 °C (ponctuelle et courte) en sol très drainé et à une exposition protégée.

Citronnier des 4 saisons

Le bien nommé citronnier des 4 saisons produit des citrons jaunes, parfumés et juteux de septembre à juin avec un rendement élevé. Citrus x lemon 'Eureka' de son nom latin, est résistant à la terrible tristeza, mais n'aime pas du tout les sols calcaires, dans ce dernier cas, une culture en pot doit être envisagée comme dans les régions où le gel sévit car il ne peut résister que ponctuellement à des températures de -5°C.

Citronnier doux

Peu cultivé et méconnu, Citrus limetta produit des citrons ronds à la peau jaune pâle et à la chair douce, sans acidité de novembre à avril. Il peut atteindre près de 4 m en pleine terre mais convient aussi à la culture en pot grâce à son port compact, chose qui tombe plutôt bien car il est peu résistant au froid (-3°C) et devra être hiverné dans la majorité des régions.

Limettier

Citrus latifolia, autrement nommé 'Lime de Tahiti' ou 'Lime de Perse' est parfois confondu avec le citron vert. Plus vigoureux que ce dernier, il produit effectivement de petits citrons verts acides à souhait en hiver. Vigoureux, il peut atteindre 6 mètres de hauteur mais il n'est pas très rustique (-3°C).

Citronnier Gallet

Citrus aurantifolia est le roi des Antilles, qu'il embaume de ses fleurs aux parfum suave. Il produit les vrais citrons verts à la peau verte lisse et brillante. Très aromatiques, ils offrent juste ce qu'il faut d'acidité. Sous les tropiques, il fleurit et produit toute l'année, ce qui n'est pas le cas sous nos latitudes. Attention, il est très gélif ! Cultivez-le en pot pour pouvoir l'hiverner.

Citronnier Yuzu

Bien plus rustique que les autres citronnier (-10°C), ce citronnier japonais très épineux produit d'étranges fruits à la peau épaisse et bosselée. Jaunes, les fruits sont peu juteux et contiennent beaucoup de pépins, ils ne sont utilisés que pour leur zeste à la saveur subtile.

Citronnier caviar

Citrus australasica est la variété phare actuellement car son fruit fait merveille sur les tables des grands chefs. Originaire d'Australie, cet arbuste très épineux fleurit durant 6 mois (décembre à juin) puis les citrons caviar, allongés rugueux, tout d’abord verts puis jaunes et bruns à la pulpe constituée de petites 'perles' tantôt jaunes, vertes, roses ou orangées au vif parfum citronné et aux notes de pamplemousse, les suivent entre octobre et décembre. Difficile à cultiver, exigeant et peu rustique, il est à réservé aux plus patients et aux aventuriers !

Quels sont les principaux parasites du citronnier ?

Les pucerons et les cochenilles peuvent s'attaquer au citronnier ainsi que les araignées rouges en culture en intérieur. Pour les pucerons et les cochenilles, pulvérisez une solution à base d'eau et de savon noir. Quant aux araignées rouges, elle apparaissent en cas de sécheresse de l'air, conservez un bon taux d'hygrométrie et pulvérisez une décoction de cannelle sur le feuillage pour les éradiquer. La mineuse (Phyllocnistis citrella) une petite chenille de lépidoptère, creuse des galeries dans les feuilles, laissant des reflets argentés sur le limbe. La mise en place de pièges à phéromones ou des pulvérisations de Bacillus thuriengensis en viendront à bout.

Qui est le citronnier ?

Citrus x lemon, plus connu sous le nom de 'citronnier' est un arbre fruitier faisant partie de la famille des Rutacées. Cet agrume peut atteindre 5 mètres de hauteur en pleine terre ; Il dépasse rarement 2 mètres en culture en pot. Les feuilles aromatiques, vert franc légèrement brillantes sont persistantes. Les fleurs aux pétales blancs violacés diffusent un subtil parfum attirant les insectes pollinisateurs. Elles sont suivies des fruits : les fameux citrons. Il existe de nombreuses variétés de citronniers certaines fructifiant seulement en hiver, et d'autres presque tout au long de l'année.

Lire aussi
Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus[...]

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles[...]

Cultiver un citronnier en pot Cultiver un citronnier en pot

Pour des raisons climatiques la culture du citronnier en pleine terre est parfois compromise. Heureusement il sera possible de le cultiver en pot.

Vos questions sur la pomme de terre Vos questions sur la pomme de terre

Gérard BOURGES répond à quelques questions fréquentes sur la pomme de terre ; les variétés, les précoces, les tardives, la couleur de la chair, les calories...

Vos commentairesAjouter un commentaire