Fin de l'hiver, prudence dans vos achats !

Fin de l'hiver, prudence dans vos achats !
Fin de l'hiver, prudence dans vos achats !

Le 20 mars est la date officielle de la fin de l'hiver, mais méfiance, la nature se moque bien du calendrier et peut encore réserver quelques surprises glacées. La vigilance s'impose face aux choix bien fourni des jardineries.

Des annuelles et des bisannuelles fort tentantes

Pépinières et jardineries explosent de couleurs très tôt dans la saison. Les plantes forcées en serre se parent de leurs plus beaux atours pour provoquer une irrésistible tentation. Cependant, vous noterez qu'elles sont conservées pour la plupart dans une zone abritée dudit commerce et cela n'est jamais un hasard. En effet, certaines d'entre-elles ayant poussé dans des conditions optimales et protégées auront bien du mal à reprendre dans un jardin où la terre est souvent gorgée d'eau et encore froide, sans oublier que des risques de gelées sont toujours à craindre dans la majorité des régions !

Si la tentation et l'envie de jardiner sont vraiment trop fortes, laissez-vous aller sur des valeurs sûres bien rustiques comme les primevères, les myosotis, les pensées, ou les pâquerettes. Vérifiez alors le système racinaire et le feuillage qui ne devra présenter aucune tâche ou signe de parasite.

Même si les sauges, capucines, pétunias, surfinias, impatiens, bégonias et autres géraniums vous font de l’œil, préférez les alysses, les aubriètes ou les mufliers qui supporteront bien mieux les températures de saison.

Enfin, bien que très gratifiante, la plantation de végétaux en godets reste aléatoire en cette fin d'hiver, la solution des mini-mottes, plus économique, vous permettra d'obtenir plus de plants tout en continuant leur culture sous abri. Ils pourront ensuite être introduits au jardin le moment venu.

Des arbustes attrayants

De même que pour les plantes précédemment citées, le choix des arbustes devra se faire avec discernement. Certes, camélias, forsythias, rosiers ou clématites bien fleuris vous donnent envie, mais là encore la patience reste le maître mot. Choisissez-les en boutons plutôt que complètement fleuris et adaptez-les doucement aux conditions extérieures. Vous pourrez ensuite les planter au jardin dès que la terre aura dégorgé et que le sol sera réchauffé.

De nombreux conifères sont aussi proposés à la vente en cette période. S'ils étaient conservés en intérieur, vérifiez qu'il ne perdent pas leurs aiguilles et que le feuillage soit parfaitement sain car ces conditions les fragilisent. Vendus en conteneurs et stockés à l'extérieur dans les pépinières, leur introduction au jardin ne devrait cependant pas poser de souci.

Méfiance au potager

Tomates, poivrons, courgettes, concombres, aubergines et même melons sont déjà disponibles, pourtant les planter directement au potager risquerait de vous décevoir amèrement ; tous vos efforts et espoirs seraient réduits à néant dès le premier coup de froid ! Préférez remettre ces achats à plus tard ou conservez les plants dans un local hors gel, légèrement chauffé et très lumineux. Vous en profiterez pour préparer le sol du potager en ajoutant les amendements nécessaires à ces plantes plutôt gourmandes en nutriments. Dès que tout risque de gel sera écarté, elles seront prêtes à rejoindre l'emplacement qui leur sera dédié !

Lire aussi
Quels soins apporter aux plantes dans la véranda en hiver ? Quels soins apporter aux plantes dans la véranda en hiver ?

Confortablement installées dans la véranda pour y passer l'hiver, les plantes n'en ont pas moins besoin de quelques soins spécifiques pour les maintenir en bonne santé. Spécificité de la culture en...

Un espace de vivaces dans un style anglais Un espace de vivaces dans un style anglais

Une demande de Stephanie Cassar  J'aimerai créer un espace de vivaces fleurissant tout l'été style jardin anglais. J'aurai besoin d'un "patron".

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Une éolienne dans son jardin Une éolienne dans son jardin

L'éolien domestique, sans mauvais jeu de mot, a le vent en poupe. De plus en plus de particuliers se lancent dans l'installation d'une éolienne dans leurs jardins mais le retour sur investissement...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Aloui - cheraz (Algerie)
    Merci beaucoup pour toutes ces connaissances que vous nous donnez vous etes formidables
    Répondre à Aloui - cheraz
    Le 28/02/2014 à 19:34