A LA UNE »
Le tourteau de ricin

Questions fréquentes sur les oiseaux

Un couple de colvert en balade sur un plan d'eau
Un couple de colvert en balade sur un plan d'eau

Très communs les oiseaux font partie de notre environnement aussi bien en ville qu'à la campagne, cependant, il deviennent de plus en plus rares et méritent d'être accueillis et protégés.

Questions fréquentes sur les oiseaux, leur écologie et leur nourrissage...

À quoi servent les plumes des oiseaux ?

  • La fonction première des plumes est de servir de régulateur thermique. Le plumage d'un oiseau est composé de plusieurs couches qui se succèdent. Contre la peau, on trouve le duvet au dessus de celui-ci les semi-plumes qui isolent le corps des variations climatiques, puis enfin, les plumes de couverture qui ont de nombreuses fonctions dont voler, communiquer ou se protéger.

  • Les plumes servent aussi à nager chez les oiseaux marins ou aquatiques comme le cormoran ou la poule d'eau. Chez eux, les plumes sont enduites d'huile produite par une glande proche de la zone caudale. Les oiseaux en badigeonnent leur plumage, ainsi ils glissent mieux sur et dans l'eau.

  • Le plumage est très utile aussi pour communiquer. La 'roue' effectuée par le paon avec ses plumes caudales pour charmer la femelle lors de la parade nuptiale vient tout de suite à l'esprit.

  • Les plumes servent aussi à différencier les juvéniles des adultes, à envoyer des signaux entre congénères et parfois à se camoufler comme c'est le cas des alouettes qui sont parées d'un plumage au mimétisme parfait avec leur environnement pour tromper leurs nombreux prédateurs.

  • Les plumes sont parfois arrachées pour constituer des nids douillets chez certaines espèces.

  • Gardons la fonction la plus étonnante pour la fin ! En effet, certains rapaces comme les hiboux ou les chouettes portent des disques faciaux autour des yeux pourvus de plumes plates qui transportent directement les sons vers leurs oreilles !

Comment accueillir les oiseaux au jardin ?

  • Pour accueillir un grand nombre d'oiseaux, plantez des haies mixtes produisant des fleurs et des baies. Elles serviront de garde-manger et parfois d'abri lors de la nidification.

  • Installez des points d'eau comme une petite fontaine, une marre, un bassin, ou même de simples coupelles d'eau changée très souvent. Un bain d'oiseaux sera très agréable pour les observer lors de leurs ablutions.

  • Ne traitez pas vos plantes avec des substances chimiques, d'une part elles sont interdites depuis la loi Labbé entrée en vigueur le 1er janvier 2019, et d'autre part, les pesticides tuent les proies des oiseaux et les empoisonnent.

  • Plantez plusieurs étages de végétation (du talus, au bosquet, en passant par les arbustes et les grands arbres) pour satisfaire la majorité des espèces.

  • Multipliez les essences d'arbres, certains oiseaux préfèrent les résineux tandis que d'autres se plaisent dans les feuillus.

  • Conservez les vieux arbres, ils présentent souvent des anfractuosités idéales pour certaines espèces d'oiseaux comme les pics, les sittelles ou les chouettes.

  • Laissez votre pelouse monter en graines pour satisfaire les espèces granivores.

  • Laissez quelques tas de feuilles mortes aux pieds de vos arbustes de haies, le merle, l'étourneau ou la grive adorent y gratter.

  • Laissez un espace en jachère où les plantes de la famille des Apiacées et les orties pousseront librement. Ces plantes servent de pondoir à de nombreuses espèces d'insectes et de papillons, elles attirent les pollinisateurs. Les oiseaux insectivores auront alors de la nourriture en abondance.

  • Installez des nichoirs diversifiés pour inviter un maximum d'espèces dans votre jardin et mettez-les hors de la portée des chats.

Comment les oiseaux résistent-ils au froid ?

Pour maintenir leur température corporelle interne malgré le froid, les oiseaux se gonflent. Ils ébouriffent leur plumage pour emprisonner une couche d'air. Une fois infiltrée dans le duvet, elle sert de couche isolante et protège la peau.

Lorsqu'il fait très froid, les oiseaux rentrent leurs pattes et leur tête dans le plumage. Ils conservent ainsi le plus de chaleur possible.

Comment les oiseaux se protègent-ils de la chaleur ?

Tout comme les humains, les oiseaux choisissent des lieux ombragés et ventilés en cas de très forte chaleur. Leur plumage les aide à réguler naturellement car il les isole aussi de la chaleur, cependant, ils profitent de la moindre flaque pour s'abreuver ou tremper leurs pattes, ils fréquentent les marres, les bassins, ou tout point d'eau mis à leur portée. Il est très important d'aider les oiseaux en été ! Une simple coupelle de pot de fleurs remplie d'eau peut déjà leur offrir de quoi boire et se rafraîchir, pensez alors à changer l'eau très souvent pour éviter le développement d'agents pathogènes.

De quoi se nourrissent les oiseaux ?

Les oiseaux ont une forte adaptabilité au milieu dans lequel ils vivent. Ils peuvent modifier leur régime alimentaire selon le climat, les disponibilités, ou les opportunités. On dit alors qu'un oiseau est principalement granivore, carnivore ou herbivore mais tout n'est jamais figé dans ce domaine !

Certains oiseaux sont granivores (ils mangent des graines), d'autres sont herbivores et s’intéressent aux bourgeons, aux feuillage, aux jeunes pousses.

Beaucoup d'oiseaux aquatiques sont piscivores, la majorité de leur alimentation est constituée de poissons ou de petits crustacés.

Nombreuses sont les espèces insectivores, elles aident alors le jardinier à lutter contre les insectes indésirables, leurs œufs, leurs larves et leurs chenilles !

Beaucoup d'espèces sont omnivores, les poules en sont le meilleur exemple ! Si vous possédez un poulailler, vous savez ô combien elles apprécient toutes sortes de restes de cuisine !

Quelques espèces sont nécrophages, elles se nourrissent de cadavres d'animaux morts, c'est le cas des vautours. Le plus étrange d'entre-eux étant le Gypaéte barbu, plus connu sous le nom de 'casseur d'os', qui passe après ses congénères pour se nourrir des os restants sur place !

Faut-il nourrir les oiseaux en hiver ?

Dans un jardin bien équilibré où la biodiversité foisonne, il est inutile de nourrir les oiseaux en hiver. Ils ont à leur disposition des graines, quelques insectes et des baies.

Si les oiseaux sont nourris hors période de fortes gelées, l'équilibre peut être rompu, et les oiseaux risquent de ne plus chercher leur nourriture eux-même. Le nourrissage peut même engendrer des souci de santé.

S'il fait vraiment très froid, que la neige couvre le paysage et que le gel sévit, vous pouvez nourrir les oiseaux mais seulement dans ce cas ! Il sera alors possible de les aider en leur procurant des mélanges de graines pour oiseaux, des fruits coupés en petits morceaux ou des boules spécifiques vendues dans le commerce.

Les couples d'oiseaux sont-ils ensemble pour la vie ?

Parmi les plus fidèles on compte l'albatros, les célèbres inséparables, les tourterelles, les majestueux cygnes et les manchots qui restent ensemble pour la vie. Mais de nombreux oiseaux ne sont pas monogames et certains sont même infidèles comme le bruant des champs, qui la nuit venue, part en douce chanter pour d'autres femelles.

Les oiseaux sont-ils des mammifères ?

Les oiseaux sont des animaux vertébrés, bipèdes et ailés, mais ne sont pas des mammifères. Les près de 11 000 espèces d'oiseaux font toutes partie de la classe des Aves et sont ovipares, c'est à dire que les oiseaux pondent des œufs. Ils ne possèdent pas de mamelles pour allaiter leurs petits comme chez les mammifères dont c'est une des caractéristiques principales.

Les oiseaux sont-ils en danger ?

La population d'oiseaux en Europe décline dramatiquement depuis 30 ans. D'après de récentes études menées par le CNRS et le Muséum d’Histoire naturelle un tiers des oiseaux aurait disparu dans les zones agricoles avec un pic alarmant en 2016 et 2017. Le pipit farlouse a perdu 68% de sa population en 17 ans et le friquet 60%.

Quelles sont les caractéristiques d'un oiseau ?

  • Tous les oiseaux sont des vertébrés tétrapodes, ce qui signifie qu'ils possèdent 4 membres : deux pattes et deux ailes.

  • Ils sont homéothermes : ce sont des animaux à sang chaud dont la température interne reste constante malgré les variations climatiques.

  • Tout le corps des oiseaux est couvert de plumes composées de kératine. Souvent les pattes et le bec en sont dépourvus, mais quelques espèces présentent de longues plumes qui descendent sur leurs pattes ou le bec. Certains présentent un plumet sur le sommet de la tête.

  • Les oiseaux sont ovipares et pondent des œufs qu'ils couvent jusqu'à leur éclosion. La tâche est souvent partagée par le couple, mais chez certains oiseaux comme la poule, seule la femelle assume la couvaison. Parfois c'est le contraire, le mâle se charge de cette tâche de A à Z, c'est notamment le cas chez les autruches.

  • Les oiseaux possèdent un bec très diversifié selon les espèces. Fin, immense, pointu, long, court, crochu, conique voire plat, tout dépend du type d'alimentation de l'oiseau.

  • Les oiseaux présentent bien sûr des ailes, au nombre de deux, mais tous ne volent pas (une quarantaine d'espèces n'a pas cette capacité malgré la présence d'ailes) ! Les 'longs courriers sont taillés pour le vol sur de longues distances. Leurs muscles pectoraux sont très développés et rassemblés près du centre de gravité ce qui assure la stabilité du vol. Les os de la cage thoracique sont soudés à la colonne vertébrale, le sternum forme un 'V' porteur des muscles pectoraux, plus ceux-ci sont développés plus le vol peut être long et puissant.

  • Les oiseaux ont deux pattes écailleuses prolongées par des doigts portant des griffes. Les pattes revêtent des aspects très différents selon les espèces. Longues, très courtes, trapues, fines, elles peuvent être colorées ou non. Chez les espèces aquatiques les pattes sont palmées pour faciliter les déplacements dans l'eau. Chez les rapaces, les doigts sont fourchus, puissants et munis de longues griffes pour attraper et déchiqueter leurs proies.

Quelles sont les causes de la disparition des oiseaux ?

Les causes de disparition des oiseaux sont multiples :

  • L'agriculture intensive est responsable de la destruction de leur habitat et de leur nourriture. Les insectes sont empoisonnés par les pesticides dans ces zones sur-cultivées.

  • L'industrialisation des forêts détruit elle aussi leur habitat.

  • La destruction des nids dans certaines villes pour cause de salissures.

  • Les prédateurs.

  • La disparition des zones en friches et des haies bocagères.

  • Les loisirs qui se multiplient et dérangent les oiseaux dans leur milieu naturel (escalade, canyoning, VTT, motocross, quad...).

  • Les espèces invasives comme la perruche à collier qui s'installe et fait fuir les espèces indigènes.

Quels sont les oiseaux les plus courants au jardin ?

Le moineau domestique, les mésanges charbonnières et bleues, le chardonneret élégant, le rouge-gorge, le verdier d'Europe, le pinson, la bergeronnette grise, le merle et bien sûr le pigeon et la pie fréquentent les jardins avec assiduité.

Quels sont les oiseaux menacés de disparaître à court terme ?

D'après la liste rouge de l'UICN des espèces menacées en France, certaines autrefois courantes, se retrouvent classées 'vulnérables', 'en danger', 'en 'danger critique', voire complètement disparues de notre pays. En voici quelques exemples, notre liste n'étant pas exhaustive :

  • Parmi les espèces vulnérables : le milan royal, le hibou des marais, le pic épeiche, la mésange boréale, le chardonneret élégant ou l'oie cendrée.

  • Parmi les espèces classées 'En danger', on compte : le bruant ortolan et des roseaux, la cigogne noire, le râle des genêts, la fauvette pitchou, le moineau friquet.

  • En 'danger critique', on trouve : la bécassine des marais, le pic trydactile, la grue cendrée, le pingouin torda.

  • Parmi les espèces disparues de métropole : la sarcelle marbrée, la grande outarde, le traquet rieur.

Quels sont les oiseaux qui ne peuvent pas voler ?

On compte une quarantaine d'espèces d'oiseaux inaptes au vol. Cette capacité existante dans le passé a disparu au cours de l'évolution chez certains oiseaux. Parmi eux, l'autruche, le nandou, le kiwi, le manchot, l'émeu, le cormoran aptère, le casoar sont les plus connus.

Lire aussi
Questions fréquentes sur le potager Questions fréquentes sur le potager

Tout, vous saurez tout sur le potager ! De la dimension idéale à la meilleure époque pour le mettre en place, de la rotation des cultures au paillage, vous trouverez ici les réponses aux questions...

Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus courantes sur...

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles vous ne pensiez...

Questions fréquentes sur la pomme de terre Questions fréquentes sur la pomme de terre

Quoi de plus commun qu'une pomme de terre ? Et pourtant ce légume cultivé depuis des siècles appelle encore à des questionnements. Sa culture, sa récolte mais aussi les variétés adéquates pour...

Vos commentairesAjouter un commentaire