Questions fréquentes sur le rosier

La rose est une fleur légendaire, indispensable dans tout jardin qui se respecte. Se déclinant en de multiples variétés, les rosiers offrent des fleurs tantôt simples, tantôt très doubles aux nombreux pétales, se déclinant en teintes pastels, acidulées ou très colorées. Qui sont-ils ? Comment les cultiver ? Vous saurez tout sur cet arbuste tant apprécié !

Une belle rose rose...
Une belle rose rose...

Retrouvez vos questions les plus fréquentes sur la culture et l'entretien du rosier...

À quelle famille appartient le rosier ?

Le rosier est un arbuste faisant partie du genre Rosa et de la famille des Rosacées. Il existe des centaines d'espèces de rosiers botaniques et des milliers d'hybrides, les créateurs ne manquant jamais de motivation pour en créer de nouveaux chaque année.

Comment choisir un rosier parfumé ?

Les parfums des rosiers se déclinent sur une gamme allant des senteurs musquées très prenantes aux odeurs fruitées ou de thé plus discrètes. À vous de choisir le parfum qui vous conviendra le mieux !

Les rosiers aux parfums musqués

Cette senteur est très présente sur Rosa multiflora, une espèce botanique vigoureuse et pouvant atteindre 4 m de hauteur, aux fleurs simples semblables à celles de l'églantier.

Rosa arvensis, un rosier ancien aux fleurs blanches toutes simples, Rosa Moschata aux fleurs simples et groupées ou Rosa mulliganii, un rosier liane, présentent tous ce parfum fascinant.

Les rosiers aux parfums fruités

Les notes fruitées sont appréciées chez les rosiers hybrides modernes, souvent présentes sur les créations des rosiéristes anglais. 'Jude The Obscure' aux fragrances de goyave et de raisin blanc, 'Amandine Chanel' aux senteurs de cerise et de pêche, 'Pierre Arditi' aux effluves de fruits exotiques ou le fantastique 'Château de Rivau' très florifère, aux notes de pomme verte.

Les rosiers au parfum de rose de mai

Il s'agit là du parfum qui qualifie le mieux la rose. 'Rosa gallica', un rosier botanique, en est le porte-étendard. Rosa x damascena, la célèbre Rose de Damas cultivée au Maroc, en fait aussi partie. On retrouve la fragrance de rose de mai, chez Rosa x centifolia, une variété utilisée dans le domaine de la parfumerie. Du côté des hybrides modernes 'Prince jardinier', 'Bolshoï', 'Black Perfumella' presque noire, ou 'The Mc Cartney Rose' (20 récompenses mondiales) en sont les meilleurs exemples.

Les rosiers au parfum de thé

Très subtile, cette odeur évoque celle du thé mais aussi de la forêt ou du whisky. 'Pegasus' aux fleurs couleur pêche, 'Graham Thomas', aux roses jaunes, 'Gloire de Dijon' un rosier grimpant aux fleurs doubles couleur crème teinté de jaune et de rose pâle, mais aussi 'The Pilgrim' vous offriront des fragrances de thé sans compter.

Comment choisir un rosier ?

De nombreux paramètres entrent en compte dans le choix d'un rosier.

  • Tous les rosiers ne présentent pas la même rusticité et certains sont gélifs notamment les rosiers 'Noisette' et les hybrides 'Thé-noisette', ainsi que Rosa cooperi ou Rosa chinensis qui seront préférés dans le Sud. En montagne, le choix se portera sur des espèces très rustiques comme Rosa alba ou Rosa rugosa.

  • Pour être certain de la résistance aux maladies, préférez des rosiers labellisés ADR, un célèbre label allemand assurant que les rosiers ont été testés dans des conditions très difficiles durant de nombreuses années. Ils s'adapteront mieux à un sol ou des conditions climatiques difficiles tout en étant résistants aux maladies.

  • Les types de rosiers sont nombreux, choisissez le vôtre en fonction de sa future utilisation. Sur tige en sujet isolé, rosier liane pour couvrir une pergola, rosier couvre-sol pour habiller un talus, rosier miniature en pot sur une terrasse, rosier buissons pour agrémenter un massif : sachez opter pour un choix judicieux.

  • N'oubliez pas de choisir un rosier parfumé si cette option est importante pour vous, car tous les rosiers ne le sont pas forcément et ne dégagent pas tous les mêmes effluves. Renseignez-vous !

  • Vous pouvez choisir votre rosier par type de conditionnement. Conteneur, pour une plantation toute l'année durant (excepté en cas de gel ou de fortes chaleurs) ou à racines nues pour une plantation en automne ou hiver.

Comment cultiver les rosiers en pleine terre ?

Essayez de choisir un rosier adapté à votre terroir (sol, climat...).

En sol calcaire choisissez un rosier greffé sur Rosa canina si vous avez accès au nom du porte-greffe.

Ne cultivez pas des espèces comme Rosa banksiae ou Rosa x damascena, si la chaleur et le soleil ne sont pas au rendez-vous dès le printemps. Pas de panique, ces exceptions vous laissent encore de nombreuses possibilités !

Les rosiers ont besoin d'un emplacement très ensoleillé et bien ventilé. Le sol doit être très drainé, meuble et fertile, jamais constamment détrempé. En sol très argileux ajoutez du sable de rivière de granulométrie moyenne et une bonne dose de compost.

À la plantation, n'enterrez pas le porte-greffe.

Les arrosages seront réguliers pour assurer la reprise. Un rosier bien installé peut se contenter des précipitations naturelles de l'automne au printemps. Un arrosage copieux deux fois par semaine en été sera toutefois nécessaire.

Griffez un mélange de sang séché et de poudre de corne broyée au pied du rosier au début du printemps et en fin d'été pour favoriser la seconde floraison sur les variétés remontantes.

Taillez le rosier de février à avril selon la région et l'espèce concernée.

Traitez si nécessaire contre les maladies avec des traitements bio.

Paillez le sol avec des écorces de pins pour conserver la fraîcheur de la terre.

Comment cultiver un rosier en pot ?

Évitez de cultiver un rosier grimpant en pot, toutes les autres variétés peuvent être envisagées pourvu que le contenant corresponde à leur développement. Son volume ne sera pas le même pour un rosier miniature que pour un rosier buisson.

Le pot devra être percé en son fond et bien profond pour assurer un bon développement des racines. Ménagez une couche drainante à base de billes d'argile au fond du pot. Un bon terreau du commerce contenant un engrais à diffusion lente fera parfaitement l'affaire.

Placez votre rosier à un emplacement ensoleillé. Ombrez aux heures les plus chaudes en été et dans le Sud du pays.

Attention aux arrosages, car le substrat sèche très vite sous ces conditions de culture ! Arrosez régulièrement par temps sec et chaud sans laisser stagner de l'eau dans la coupelle au risque de voir les racines s'asphyxier.

Au printemps, ajoutez aux arrosages de l'engrais « spécial rosiers » pour soutenir la floraison.

Taillez votre rosier en pot en hiver.

Comment tailler un rosier ?

La suppression des fleurs fanées aide à induire l'apparition de nouveaux boutons floraux, elle est d'autant plus nécessaire sur les rosiers remontants. Sur ces variétés, le pétiole est coupé sous les première feuilles, ce qui favorisera le départ d'une nouvelle tige florifère.

La taille de nettoyage se pratique en hiver de février à mi-mars avant le départ de la végétation et hors période de gel. Supprimez toutes les branches mortes à leur base ainsi que celles qui se croisent au centre de la plante. Cette taille permet de faire pénétrer la lumière et l'air centre de la plante.

Conservez les branches (de 3 à 7) qui assurent la structure, puis taillez-les en biseau au dessus du 3ème ou 5eme œil selon la vigueur du rosier. Plus un rosier est chétif, plus il doit être taillé.

Attention, les rosiers grimpants non remontants seront de préférence taillés juste après la floraison au printemps, de manière moins drastique. On conserve généralement de la longueur sur les branches principales et on coupe au dessus du 6ème œil sur les tiges secondaires.

Qu'est-ce qu'un rosier à racines nues ?

Un rosier à racines nues est vendu sans contenant et donc sans substrat. Il a été cultivé en pleine terre dans les meilleures conditions avant d'être prélevé pour se trouver sur les étals à la meilleure époque de plantation. Inquiétant de prime abord, ce rosier est pourtant plus résistant car il n'a pas subi une croissance contraignante dans un pot. Il aura de bien meilleures chances de reprises.

Quels sont les différents types de rosiers ?

Il existe des espèces et des variétés de rosiers de toutes tailles (de 20 cm pour les miniatures à plus de 10 m pour les lianes), les formes varient aussi avec des variétés très compactes, buissonnantes ou érigées. Les fleurs sont tantôt portées en bouquets, tantôt solitaires au bout d'une tige bien droite, souvent parfumées, elles peuvent aussi être inodores. Voici un petit tour non exhaustif des familles les plus courantes :

Les rosiers buissons

Les rosiers buissons sont les plus utilisés. Ils sont cultivés en massifs et plates-bandes, mais aussi dans les célèbres roseraies. Les rosiers 'Floribundas' ou 'Polyanthas' (créés en 1875 par croisement de Rosa multiflora et Rosa chinensis) font partie de la catégorie des rosiers buissons. Mesurant entre 60 cm et 1,20m de hauteur, ils sont appréciés pour la beauté de leurs fleurs. De nombreux hybrides ont été créés, plus ou moins parfumés et diversement colorés. Parmi les indispensables 'André Le Notre', 'Papa Meilland', 'Gloire des Polyanthas' ou le mythique 'Black Baccara', aux roses presque noires, font partie de cette catégorie.

Les rosiers grimpants ou lianes

Les rosiers grimpants ou lianes sont de vigoureux rosiers qui peuvent se développer de manière exubérante dépassant parfois 10 m de hauteur. Parfaits pour habiller une façade, orner une pergola, ou créer une arche romantique, ils peuvent aussi grimper le long d'un vieil arbre, d'une clôture ou masquer une citerne ou un composteur. Les plus connus sont 'Pierre de Ronsard' rose pâle aux nombreux pétales, 'Ghyslaine de Féligonde' un rosier ancien très florifère, couleur crème rosé au parfum musqué, ou encore, 'Masquerade' aux pétales mêlant le rose, le jaune et le rouge.

Les rosiers couvre-sol

Ces rosiers tout-terrain, ne dépassant pas 60 cm de hauteur, présentent un port étalé et compact. Très résistants, ils sont parfaits pour habiller un talus ou une rocaille mais conviennent aussi parfaitement en bordures de massifs ou d'allées. Souvent remontants, ces rosiers fleurissent abondamment de longs mois durant. Parmi les variétés les plus appréciées : 'Knirps' aux fleurs doubles et roses, 'Toscana' aux fleurs rouges et au port compact, 'Suneva', aux fleurs jaunes ou 'Emera' très résistant, remontant et aux fleurs rose clinquant.

Les rosiers tiges et pleureurs

Ces rosiers en tige n'existent pas à l'état naturel. Ils sont obtenus par greffe d'une variété choisie pour l’opulence de ses fleurs ou pour son côté pleureur sur un porte-greffe vigoureux (souvent Rosa canina) à une hauteur de 1m à 1,20m. Ces rosiers montés sur une longue tige font merveille en isolé sur une pelouse, mais attention, ils craignent les vent violents. Les rosiers pleureurs sont généralement des rosiers lianes greffés sur une longue tige, les rosiers boules, des rosier buissons greffés de la même manière.

Les rosiers miniatures

Faciles à trouver même en grandes surfaces, ces rosiers miniatures très attirants de prime abord pour orner une terrasse ou un bacon sont en général peu résistants. Issus de boutures, (ils ne sont que très rarement greffés), ils sont difficiles à conserver. Ne dépassant pas 30 cm de hauteur, ils présentent de petites roses charmantes dans toutes les teintes.

Lire aussi
Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus[...]

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles[...]

Rosier du père Hugo, Rosier jaune de Chine, Rosa hugonis Rosier du père Hugo, Rosier jaune de Chine, Rosa hugonis

Rosa hugonis est un rosier botanique, soit une espèce de rosier sauvage, appartenant à la grande famille des Rosacées. Proche du rosier sauvage européen, Rosa pimpinellifolia, le rosier...

Rosier rugueux, Rosier du Japon, Rosa rugosa Rosier rugueux, Rosier du Japon, Rosa rugosa

Le rosier rugueux est un rosier sauvage aux roses simples rose à blanches qui produiront des cynorhodons comestibles.

Vos commentairesAjouter un commentaire