Asclépiadacées / Asclepiadaceae

Asclépiade de Curaçao, Asclepias curassavica

La famille des Asclépiadacées regroupe des plantes vivaces très diversifiées dans leur forme: herbacées ou arbustives, grimpantes, parfois caudiciformes ou même très succulentes. Elles font partie des dicotylédones et appartiennent à l’ordre des Gentianales. De formes très éclectiques, de nombreuses Asclépiadacées sont cultivées dans les jardins ou les intérieurs, et d’autres espèces, rares, sont ponctuellement cultivées dans les collections de passionnés. Les Asclépiadacées sont fascinantes également pour l’évolution de leurs fleurs, souvent étranges, parfois odorantes.

Les plantes populaires : herbe aux perruches, jasmin de Madagascar, fleur de porcelaine, stapélias

Place de la famille parmi les autres et distribution

Les Asclépiadacées sont proches des Apocynacées. Si des études phylogénétiques tendent à les incorporer aux Apocynacées, et donc a les déclassées au rang de sous-famille, les taxonomistes n’arrivent pas à trouver vraiment de consensus.

Les Asclépiadacées ont encore quelques caractères communs avec les Gentianacées.

En dehors de quelques exceptions en climat tempéré, plutôt méditerranéennes, les Asclépiadacées sont surtout tropicales ou subtropicales, très bien représentées en Amérique du Sud et en Afrique du Sud. De nombreuses espèces croissent en climat tropical, cependant un grand nombre d’espèces sont xérophiles et très bien adaptées aux milieux arides.

Caractères généraux des Asclépiadacées

Les Asclépiadacées ont souvent une sève laiteuse, mais pas systématiquement. Pour la plupart, elles sont toxiques. Elles portent des feuilles opposées par deux, rarement alternes, mais parfois très réduites, rapidement caduques, voire à l’état de trace, notamment pour les plantes succulentes, où les tiges épaissies endossent la fonction chlorophyllienne (chez les espèces cactiformes  comme Pseudolithos, Huernia). De minuscules stipules sont présentes. Les inflorescences portent des fleurs groupées en cymes, ombelles ou capitules où toutes fleurissent simultanément (Hoya) ou les unes après les autres (Stapelia, Ceropergia).

Les fleurs sont régulières et bisexuées, mais nécessitent souvent une pollinisation croisée pour fructifier.   La forme de la fleur est très diversifiée au sein de la famille : elle montre un calice à 5 sépales soudés, et une corolle à 5 pétales soudés en bouton.   Elles sont en étoile (Hoya), coupe plus ou moins profonde (Stapélia, Hoodia, ..), ou parfois longuement tubulaire avec d’étrange formes, par exemple en parachute lorsque les pétales restent soudées à leur extrémité (Ceropegia andersonii ou en lanterne (Ceropegia stapeliformis).

Les pièces sexuelles sont très transformées et difficiles à reconnaître : une couronne rigide sépare la zone du stigmate des anthères. Le pollen est aggloméré sous forme de pollinies comme chez les orchidées.

Ces fleurs mettent au point différentes stratégies pour attirer, voire piéger les insectes pour induire la pollinisation croisée :

Les hoyas sont très parfumés et produisent beaucoup de nectar. Les Stapelia attirent les mouches à viandes par une odeur plutôt désagréable ; ces dernières viennent y pondre.

Il n’est pas rare d’observer, en plus des couleurs et des textures étonnantes de ces fleurs, la présence de cils vibratiles, dont le mouvement attire les insectes.

Ces fleurs très évoluées ont pour la plupart leur pollinisateur spécifique.

Une fois fécondée, la fleur produit une paire de fruits allongés en gousses, contenant de nombreuses petites graines aplaties papyracées ou soyeuses.

Les plantes appartenant à la famille des Asclépiadacées

Les Asclépiadacées sont 2000 espèces classées en environ 250 genres.

Très éclectiques, elles peuvent être des plantes vivaces herbacées plus ou moins tubéreuses (Asclepias tuberosa) ou des arbustes (Gomphocarpus fructicosus), des lianes (Hoya carnosa, Ceropegia woodi, Araujia sericifera). De nombreuses plantes sont xérophytes et similaires des cactus  (Ceropegia simoneae, orbea, stapelia, Huernia, Hoodia, Ceropegia), enfin certaines sont des plantes caudiciformes (Fockea edulis, Ceropegia barklyi). Ces diverses caractéristiques peuvent être curieusement présentes en même temps sur la même plante : succulente/caudiciforme/volubile..

Bien que ce soit assez mal défini, selon leur fleur, elles sont divisées en 4 à 6 tribus (voire davantage).

Utilisation des Asclépiadacées

Beaucoup d’espèces sont cultivées pour le plaisir : les Stapelioidées regroupent une grande quantité de plantes grasses très mignonnes et aux floraisons toujours étonnantes, mais de culture délicate. Les Hoyas et Stephanotis sont couramment vendus comme plante d’appartement fleurie. Les Ceropegia (Ceropegia woodi, la haine de cœur, Ceropegia stapeliformis, le ceropegia serpent...) à eux seuls, pourraient faire l’objet d’une collection, tant ils sont divers.

Rustiques et dans le jardin, notons Araujia sericifera, plutôt méditerranéenne, mais devenue invasive, Dregea sinensis, une belle plante grimpante peu connue, et quelques espèces d ’Asclepias (Asclepias tuberosa).

Nos fiches de culture

Asclepias

Ceropegia

Fockea

Hoya

Orbea

Stapelia

Stephanotis

Tweedia

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...