A LA UNE »
Histoires de Frêne

Questions fréquentes sur les pommiers

Des récits bibliques à Walt Disney, la pomme, ne cesse de faire parler d'elle depuis des millénaires, d'ailleurs que serait un verger sans pommier ? Facile de culture et offrant de nombreuses possibilités variétales, cet arbre fruitier a su au fil du temps se rendre indispensable.

FAQ sur le pommier, sa culture et son entretien...
FAQ sur le pommier, sa culture et son entretien...

Retrouvez vos questions les plus fréquentes dans cette FAQ sur le pommier, sa culture et son entretien...

À quelle époque le pommier fleurit-il ?  

Le pommier fleurit d'avril à mai selon les régions et les variétés.

Combien de temps après la plantation le pommier fructifie-t-il ?

Le pommier est un arbre autostérile, il ne fructifie que si plusieurs autres pommiers sont plantés à proximité grâce à la pollinisation croisée. Comptez de 2 à 4 ans après la plantation pour obtenir une belle récolte.

Certains cultivars sont toutefois autofertiles, en théorie, ils n'ont pas besoin de la présence d'un autre pommier pour produire des fruits. C'est le cas du pommier nain 'Garden Sun Red', de 'Gloster', 'Arthur Turner', 'Red Devil ou 'Saturn' pour n'en citer que quelques-uns. Notez que ces variétés autofertiles seront toujours plus productives grâce à une pollinisation croisée !

Comment planter un pommier ?

Creusez un trou égal à deux fois la taille de la motte en tous sens si possible deux semaines avant la date de plantation prévue. Ôtez les éventuelles pierres et débris végétaux.

  • S'il s'agit d'un arbre à racines nues, habillez et pralinez les racines avant la plantation. Si le pommier est conditionné en conteneur, extrayez la motte du pot, démêlez les racines et faites tremper la motte dans de l'eau à température ambiante.

  • Griffez les parois du trou pour ameublir la terre ce qui favorisera la percée des racines.

  • Versez au fond du trou une épaisse couche de compost additionnée à de la poudre de corne torréfiée et à une dose de poudre de mycorhizes pour assurer une meilleure reprise et une grande vigueur à votre arbre.

  • Ajoutez une couche de terre de jardin avant de placer la motte au centre du trou.

  • Réglez la hauteur de terre pour faire en sorte que le collet affleure le sol.

  • Rebouchez le trou en tassant bien autour du pied de l'arbre.

  • Formez une cuvette pour maintenir les eaux d'arrosage au pied du pommier.

  • Arrosez abondamment.

Comment prévenir et lutter contre les parasites du pommier ?

Comment prévenir les maladies du pommier ?

  • Respectez les conditions de plantation et de culture, un sol bien drainé et un bon espacement des arbres permettra d'éviter la propagation des maladies cryptogamiques.

  • Choisissez des variétés anciennes adaptées à votre terroir et reconnues pour leur résistance et leur vigueur.

  • Ramassez tous les fruits et les feuilles tombés au sol.

  • Ne laissez pas de fruits momifiés sur l'arbre.

  • Pulvérisez de la bouillie bordelaise en traitement hivernal et juste avant le débourrement.

  • Après la formation des fleurs, pulvérisez une décoction de prêle tous les 15 jours.

Dois-je tailler mon pommier ?

Outre les diverses opérations de taille de formation qui seront à effectué selon la forme choisie (Cf 'Quelles sont les formes les plus courantes du pommier ?'), le pommier a besoin de quelques gestes de taille.

  • En février/mars, supprimez à leur base les branches mortes et celles qui se croisent au centre de l'arbre afin de favoriser une meilleure pénétration de l'eau et de l'air. Ôtez au passage les éventuels fruits momifiés pour limiter le risque de propagation d'éventuels parasites et maladies.

  • Coupez les branches secondaires tournées vers l'intérieur, puis taillez les extrémités des branches principales juste au dessus d'un œil tourné vers l'extérieur.

  • Au printemps, un éclaircissage des fruits est nécessaire : conservez 2 à 3 fruits par bouquets.

  • La taille en vert s'effectue en été, pincez les nouvelles tiges juste derrière un bourgeon à fleur ou si la tige ne comporte que des bourgeons à bois, taillez derrière le premier.

En quelle saison peut-on récolter des pommes ?

Les pommes sont récoltées de fin juillet à octobre selon les variétés. On parle alors :

  • de variétés hâtives ou précoces pour les pommes récoltées en cours d'été ;
  • de variétés de mi-saison pour les pommes récoltées en septembre ;
  • de variétés tardives ou de conservation pour les pommes récoltées en octobre.

Le pommier peut-il pousser dans la majorité des régions ?

Pour une fois ce n'est pas le froid qui pose le plus de problème à cet arbre fruitier qui résiste à des températures de -25°C.

Certes, les fleurs et les fruits peuvent être détruits dès -3°C, mais c'est bien à la chaleur et à la sécheresse que le pommier résiste le moins bien.

Dans les régions méridionales, choisissez les variétés les plus adaptées comme 'Champ Gaillard', 'Reinette d'Olargues', 'Vauriasse' ou 'Bouquepreuve'.

Le pommier peut-il pousser dans tous les types de sols ?

Le pommier apprécie les sols profonds, fertiles et frais, à l'idéal silico-argileux et humifères. Il tolère les sols légèrement calcaires. Les sols lourds, gorgés d'eau ne lui conviennent pas.

Quand planter le pommier ?

La plantation du pommier à racines nues peut être effectuée d'octobre à avril hors périodes de gel. Une plantation en automne est toujours préférable car les températures encore douces et les pluies fréquentes favorisent la reprise surtout dans les régions du Sud de la France.

Une plantation au printemps devra être suivie d'arrosages fréquents et abondants en été pour favoriser la reprise.

Quelle est la durée de vie d'un pommier ?

Dans de bonnes conditions de culture, le pommier domestique a une espérance de vie de 100 ans. Dans sa forêt primaire originelle l'espèce Malus sieversii peut vivre 300 ans et atteindre une hauteur de 30 m.

Quelles sont les conditions de culture idéales pour un pommier ?

Le pommier apprécie les expositions ensoleillées à mi-ombragées dans les régions les plus chaudes.

Évitez de le planter dans les vallées encaissées ou venteuses pour le protéger des gelées tardives. Dans les régions où le gel sévit tardivement au printemps, préférez une exposition plein Sud ou Sud-Est et un palissage contre un mur pour éviter que le froid ne détruise les fleurs ou les petites pommes en formation.

Le pommier apprécie les sols drainés, profonds et fertiles. Seule l'humidité stagnante ou les sols sablonneux, pauvres et secs le rebutent.

Arrosez très régulièrement les trois années suivant la plantation durant la belle saison.

Paillez le pied afin de préserver la terre de l'évaporation et lui conserver cette fraîcheur que le pommier aime tant. Arrosez dès que la terre sèche sur 3 centimètres en été.

En hiver, laissez faire la nature, excepté pour les arbres récemment plantés en zone méridionale où la sécheresse hivernale peut durer plusieurs semaines.

Binez le sol en fin d'hiver sous l'aplomb de la couronne pour éliminer les adventices. Profitez-en pour faire un apport de compost et de cendres de cheminée ou d'engrais bio en granulés. Incorporez le tout à la terre et paillez avec un paillage organique qui se décomposera au fil du temps.

Quelles sont les formes les plus courantes chez le pommier ?

Le pommier peut être laissé à l'état de pousse naturel, il s'agit alors d'un pommier dit 'de plein vent'. Cette forme se divise en deux sous-groupes :

  • la haute-tige dont le tronc mesure jusqu'à plus de 2 m de hauteur ;

  • le gobelet basse-tige. Le tronc ne dépasse pas 40 cm de hauteur et les charpentières sont formées en gobelet évasé vers le haut. La luminosité et l'air pénètrent de façon optimale, la récolte est facilitée.

Il existe aussi des formes dirigées :

  • Le 'gobelet palissé' grâce à une armature ;

  • Le 'vase', qui nécessite de courber les charpentières presque en angle droit ;

  • Le 'gobelet à section rectangulaire'. Prenant beaucoup de place et demandant une structure, il est à réserver aux jardiniers avertis ;

  • Le 'cordon', formé à 40 cm du sol et en superposition horizontale des branches pour faciliter la cueillette ;

  • La 'palmette verrier' 4 branches, une forme palissée ;

  • La 'palmette oblique' où les charpentières sont inclinées en oblique par rapport au tronc ;

  • Le 'U' simple ou double, dont le tronc ne dépasse pas 30 cm de hauteur.

Quelles sont les maladies les plus fréquentes du pommier ?

Le chancre, l'oïdium, la moniliose et la tavelure sont les maladies les plus courantes sur le pommier.

Quelles sont les origines du pommier ?

Le pommier (Malus domestica, Syn. Malus pumila) est un arbre fruitier au feuillage caduc faisant partie de la famille des Rosacées.

Une récente étude de séquençage génétique a permis de confirmer en 2010, ce que Nikolaï Valivov un biologiste russe, soupçonnait en découvrant l'espèce Malus sieversii dans une forêt primaire des montagnes du Tian Shan au Kazakhstan en 1929. Cette espèce est bel et bien à l'origine de nos pommes actuelles.

Consommée depuis le néolithique dans sa zone d'origine, la pomme fit un petit passage par la Chine avant d'arriver dans l'Antiquité sur les tables grecques puis romaines. Des améliorations furent évidemment mises au point pour rendre les cultivars plus juteux, goûteux et résistants aux maladies et parasites. De nos jours, on compte pas moins de 20 000 variétés de pommes de part le monde !

Quelles sont les variétés de pommes dites 'de mi-saison' ?

'Ginger Gold', à la peau jaune et à la chair juteuse, croquante, et épicée, 'Reine des Reinettes, à la chair parfumée et fondante, 'Paulared' très croquante et 'Cox's Orange', une pomme légèrement aplatie à la chair juteuse et fine sont récoltées dès début septembre.

Quelles sont les variétés de pommes tardives ?

Les pommes tardives se conservent tout l'hiver en silo. Elles sont disponibles en octobre. 'Passionata' à la peau jaune orangé et à la saveur de raisin mêlé au fruit de la passion, 'Jonagold' à la chair aussi ferme que juteuse et sucrée, 'Empire' de longue conservation, à la peau rouge foncé et à la chair très ferme, aromatique et juteuse, 'Délicieuse Jaune', au parfum de miel, 'Spartan' bien rouge et croquante et la célèbre 'Granny Smith' verte et acidulée, sont considérées comme des variétés tardives.

Quelles sont les variétés de pommiers compatibles pour assurer une bonne fructification ?

Associez des variétés compatibles pour assurer un pollinisation de qualité et pensez à préserver la biodiversité pour que les pollinisateurs soient nombreux !

Certaines variétés produisent du pollen en abondance ainsi que qualitatif sur une longue période, c'est le cas de 'Reine des reinettes' et de 'Granny Smith'.

Parmi les variétés compatibles :

  • 'Gala'/ 'Reine des reinettes', 'Ariane' ;
  • Reinette de Caux'/‘Transparente de Croncels' et ‘Reinette de Landsberg' ;
  • 'Jonagold'/'Granny Smith', 'Melrose', 'Reine des reinettes'.
  • 'Royal Gala'/ 'Golden Delicious'.

Quelles sont les variétés de pommiers les plus hâtives ?

'Vista Bella' à la peau rouge tachetée de jaune est récoltée fin juillet ou début août, tout comme 'Dr Jersey Mac' à la peau acidulée et à la chair blanche très ferme et sucrée.

C'est aussi le cas de la célèbre 'Gala' croquante et juteuse, de la variété 'Initial', idéale dans les régions les plus fraîches ou de 'Sunrise' aussi juteuse que sucrée.

Quels sont les parasites les plus fréquents sur le pommier ?

Anthonomes, carpocapses, acariens, cèphes, pucerons, cheimatobies, hoplocambes et cochenilles sont les principaux parasites du pommier.

Lire aussi
Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus[...]

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles[...]

Questions fréquentes sur le potager Questions fréquentes sur le potager

Tout, vous saurez tout sur le potager ! De la dimension idéale à la meilleure époque pour le mettre en place, de la rotation des cultures au paillage, vous trouverez ici[...]

Questions fréquentes sur le cymbidium Questions fréquentes sur le cymbidium

Le cymbidium est une des orchidées les plus faciles à cultiver. Ses grandes hampes florales portant des fleurs très attrayantes ont fait son succès au fil des années. Cette orchidée[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire