Aider les abeilles au printemps

Une abeille butinant...
Une abeille butinant...

Menacées par de nombreuses agressions, affectées par un fort taux de mortalité depuis quelques années, les abeilles sont pourtant essentielles à la pollinisation de multiples plantes et donc à leur reproduction. Savoir les préserver est donc un acte crucial.

Le début du printemps, une période transitoire pour les abeilles

Contrairement aux bourdons, pratiquement actifs toute l'année dans les régions les plus douces, les abeilles doivent attendre que les températures dépassent les 10°C pour sortir de leurs ruches où elles ont lutté tout l'hiver groupées pour assurer leur régulation thermique et donc leur survie. Les réserves en miel sont souvent bien entamées en ce début de printemps, le couvain commence à être élevé, il est temps de sortir butiner !

Anticiper les plantations pour fournir de la nourriture aux abeilles dès la sortie de l'hiver

En ce début de saison, les saules, les noisetiers, les pommiers d'ornement, les merisiers mais aussi les cornouillers, les cognassiers du Japon, les photinias constitueront une source de pollen importante. Prévoyez de planter ces arbres et arbustes en automne, si ce n'est pas déjà fait.

Il est très important d'offrir aux abeilles la plus grande diversité en plantes mellifères et nectarifères de la fin de l'hiver au milieu du printemps.

Parmi les espèces plantées au jardin, les hellébores se divisant en de nombreux cultivars tous plus beaux les uns que les autres assurent un bon démarrage aux abeilles en compagnie des pulmonaires, plantes appréciant l'ombre des sous-bois, ou des muscaris, ces jolis petites plantes bulbeuses formant des grappes de perles bleutées ou blanches.

Laissez toujours quelques zones sauvages dans votre jardin, le pissenlit, le coquelicot, le trèfle, la pâquerette y pousseront allègrement fournissant pollen et nectar aux abeilles. Ces dernières apprécient aussi la bourrache et la carotte sauvage, qui poussent elles-aussi sur les terrains en friches, sans oublier l'ortie qui réjouira au passage les papillons qui y pondent même leurs œufs.

Outre les zones laissées sauvages, pensez dès l'automne précédent à constituer des bordures et des jardinières de myosotis, de pensées, de violas ou de giroflées, ces bisannuelles apporteront de la couleur dès la fin de l'hiver au jardin comme au balcon tout en régalant les abeilles dès leur sortie.

Des gestes logiques pour préserver les abeilles

Il est bon de rappeler que malgré l'interdiction d'usage de produits phytosanitaires chimiques depuis le 1er janvier 2019 pour les particuliers, les abeilles ne sont pas tirées d'affaire pour autant ! En effet, les nouveaux désherbants à base d'acide pélargonique leur sont néfastes tout comme l'usage du souffre et de la bouillie bordelaise. Ces produits pourtant autorisés en agriculture biologique sont déconseillés sur les parties aériennes des plantes en fleurs. Pour traiter avec ces substances, agissez avant ou après la floraison pour préserver les abeilles !

N'oublions pas que les abeilles ont besoin de s'abreuver. Si dans votre jardin aucun point d'eau n'est disponible, remplissez une coupelle d'eau et laissez flotter en surface des bâtonnets de glace.

Les abeilles pourront s'y poser en toute sécurité pour s'abreuver. Changez l'eau régulièrement.

Comment aider les abeilles dans la ruche ?

Si vous possédez une ruche, vérifiez son état sanitaire et nettoyez-la sans déranger le couvain. Remplacez les cadres abîmés ou noircis pour éviter la propagation de maladies. Si les températures sont élevées et que votre ruche est entourée de plantes mellifères, il est temps d'ajouter une hausse.

Si vous constatez que les réserves en miel sont vraiment très réduites, complétez par un nourrissage spécifique pour aider vos abeilles.

Lire aussi
10 arbustes mellifères pour aider les abeilles 10 arbustes mellifères pour aider les abeilles

Les abeilles effectuent un travail de pollinisation hors pair et ont besoin de se nourrir durant toute la belle saison puis de créer des réserves pour subsister l'hiver. Aidez-les en plantant des...

L'essaimage des abeilles L'essaimage des abeilles

Les abeilles, toujours très malines, ont trouvé un système parfait face à la crise du logement dans une ruche devenue trop étroite : l'essaimage. Focus sur cette migration très organisée. Qu'est-ce...

10 plantes pour attirer les abeilles toute l'année 10 plantes pour attirer les abeilles toute l'année

Les abeilles s'affairent durant toute la belle saison, généralement de mars à octobre voire jusqu'à novembre selon les régions. Plantez des végétaux susceptibles de les attirer de longs mois...

Aider les abeilles sauvages Aider les abeilles sauvages

Les abeilles sauvages bien moins connues que nos abeilles domestiques, n'en abattent pas moins un travail considérable concernant la pollinisation. Fragilisées par les activités humaines, elles se...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Bégonia (88 Vosges)
    J'ai un essaim d'abeille en formation dans ma serre, faut-il le laisser ?
    Répondre à Bégonia
    Le 25/05/2019 à 16:29
  • Pierre MARIE (27290)
    Vous avez très bien traité le sujet. Je maintiens une ou deux ruches depuis plus de 50 ans. Depuis quelques années j'ai subi comme tout le monde la varoase, les insecticides, maintenant les frelons asiatiques.
    Répondre à Pierre MARIE
    Le 19/05/2019 à 21:12