A LA UNE »
10 plantes chameaux

Les plantes adaptées au climat océanique

Des cinéraires maritimes à Belle-île
Des cinéraires maritimes à Belle-île

Des pluies fréquentes et bienfaitrices, des températures modérées en tous sens, peu d'amplitude thermique, caractérisent le climat océanique franc. Les plantes y poussent avec vigueur et opulence, et il est même possible de tenter quelques acclimatations.

Quelles zones de France sont concernées par le climat océanique ?

Comme son nom l'indique, le climat océanique franc est influencé par la présence de l'océan Atlantique tout proche. Il concerne donc les côtes le bordant d'Aquitaine jusqu'à la frontière belge avec bien sûr quelques notables différences de températures estivales pour les régions situées au Sud de la Loire.

Si nous devions citer une zone où le climat océanique est caractéristique, c'est bien en basse Normandie et en Bretagne, régions où il reste le plus typique.

Caractéristiques du climat océanique

Le climat océanique franc est en général doux et pluvieux sans excès de températures et de pluviométrie. Stables, les pluies sont réparties tout au long de l'année sous forme de bruine ne dépassant pas les 900 cm annuels, de brouillards denses, sans violents épisodes sauf rares exceptions. Entre le mois d'octobre et de février, les pluies sont plus présentes, toutefois l'été reste humide. Les températures demeurent très douces en hiver avec très peu de gelées, l'été n'est jamais très chaud avec une moyenne inférieure à 22°C, les épisodes de canicule et de sécheresse sont exceptionnels sous ce climat. Les températures annuelles sont comprises en moyenne entre 8 et 16°C.

Intérêt du climat océanique pour les plantes

Excepté pour les plantes ne tolérant pas l'humidité et ayant besoin d’énormément de soleil et de chaleur comme les cactées, le climat océanique fait la part belle à de nombreux végétaux appréciant cette amplitude thermique faible et cette constance. Douceur, humidité, peu de gelées, rares épisodes de canicule sont favorables à une bonne croissance des plantes et permettent de cultiver la majorité des végétaux.

Les paramètres à prendre en compte pour le jardiner en climat océanique

Situé sur la côte, en bordure d'océan, les terres sont parfois sablonneuses, caillouteuses, très drainées et pauvres. Le vent sévit très souvent par fortes rafales apportant son lot d'embruns. Le jardinier de bord de mer devra donc composer avec la Nature et amender son sol pour le rendre plus souple, plus riche avec des apports de compost et de terreau mais aussi le couvrir avec d'épais paillages pour préserver la vie et booster les micro-organismes qui le composent. Pour réduire les effets du vent, les plantations les plus fragiles seront protégées par des murets en pierres sèches, des haies d'arbustes persistants, ou des clôtures brise-vent en panneaux

Dès que l'on rentre dans les terres, le calme revient, le vent est moins présent et la terre souvent bien plus riche. Ici tout devient possible même certaines acclimatations de plantes peu rustiques.

Quelles sont les plantes les plus adaptées au climat océanique franc ?

Dans la nature, les plantes de landes colonisent les zones de bord de mer. Résistantes au vent d'Ouest et aux embruns, elles sont vigoureuses et basses. Bruyères, genêts, buissons bas offrant peu de prise au vent et herbes coriaces supportent sans ciller ces conditions difficiles.

Plus dans les terres, les forêts mixtes de feuillus et de conifères prospèrent. Les hêtres et les chênes y sont toutefois majoritaires.

Dans les jardins, c'est l'abondance ! Les plantes profitant pleinement des conditions idéales à leur croissance. Du côté des grimpantes, jasmin de Virginie ou étoilé, passiflore se plaisent sous ce type de climat, tout comme les hortensias grimpants, les clématites, le houblon, la glycine ou les opulents rosiers lianes. Moins connu, Schisandra chinensis est une plante médicinale grimpante produisant de belles fleurs en juillet suivies de baies rouges très ornementales aux multiples propriétés thérapeutiques.

Pour constituer des haies résistantes aux embruns, pensez aux diverses espèces de tamaris afin d'échelonner les floraisons très vaporeuses roses ou blanches. Le photinia constitue lui aussi un sujet de choix pour ce type d'emploi tout comme le chalef qui une fois bien installé ne demande rien pour distiller son doux parfum d’œillet en automne. Les incontournables troènes, thuya, buis, cyprès et fusains trouveront aussi leur place dans ce type de jardin.

Les amateurs de baies se tourneront naturellement vers le pyracantha qui en plus de couper le vent assure une haie défensive de premier choix !

Pour former une haie basse et florifère, pensez à l'escalonia, au skimmia, à la véronique arbustive mais aussi aux robustes viornes qui vous gratifieront de leurs inflorescences attirant les insectes pollinisateurs même en hiver. Souvent planté dans les régions méditerranéennes pour sa robustesse et sa floraison quasi ininterrompue tout au long de l'année, le polygala se fait la part belle dans les jardins de l'Ouest de la France.

En sujet isolé ou en massif, osez le calycanthus un arbuste dont la floraison aussi originale que splendide s'étale de juin à septembre. Le mimosa pousse bien dans les jardins abrités, tentez sa plantation !

Les plantes de terre de bruyère se plaisent généralement sous ce type de climat bien arrosé pourvu que le sol soit suffisamment acide. Rhododendrons, hortensias, camélias peuvent alors prendre des proportions impressionnantes ! Moins commun, l'hibiscus des marais aux immenses fleurs aplaties prospère en été dans ces régions, spectaculaire, il se décline en plusieurs coloris pastels. Peu rustiques, la vipérine et les agapanthes forment pourtant de magnifiques touffes sous le climat continental, le laurier rose, la lavande et le lilas sont tout à fait envisageables tout comme certains palmiers. Dans les jardins très abrités du vent et bien ensoleillés, le bananier viendra donner un petit air exotique, tout comme la gunnère aux immenses feuilles ou même l'alocasia en été.

Beaucoup de végétaux sont donc envisageables sous le climat océanique : géraniums vivaces, delphiniums, hémérocalles, hellébores, iris... Tout est possible !

Les jardiniers en profitent et ils ont bien raison !

Lire aussi
Des supports pour plantes grimpantes Des supports pour plantes grimpantes

Assurant le spectacle en verticalité, les belles grimpantes, outre leur aspect esthétique indéniable, peuvent aussi avoir une fonction d'ombrage ou de masquage d'un point négatif dans le jardin......

Des plantes sur mon trottoir Des plantes sur mon trottoir

Il est bien tentant d'agrémenter la façade de sa maison donnant sur le trottoir de quelques plantes, mais est-ce vraiment autorisé et comment procéder le cas échéant ? Suivez nos conseils... Que...

Les plantes alpines Les plantes alpines

Originaires des zones montagneuses et adaptées au climat rude qui y règne, les plantes alpines pourront être introduites au jardin en prenant toutefois quelques précautions. Qu'est-ce-qu'une plante...

Des plantes pour souligner une allée Des plantes pour souligner une allée

Les allées constituent le lien entre les diverses parties du jardin. Il est important de choisir les bonnes plantes qui donneront du caractère à vos cheminements tout en les soulignant avec grâce....

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Khames (Djelfa)
    Merci pour toutes ces informations .
    Répondre à Khames
    Le 18/04/2019 à 13:32