Juillet dans la serre

En cette période, seules les plantes réclamant beaucoup de chaleur ainsi que les boutures ou les semis sont conservés dans la serre. La gestion de la température et de l'arrosage ainsi que la prévention des maladies et des ravageurs constituent les points clés de ce mois de juillet.

Juillet dans la serre
Juillet dans la serre

Éclaircissez

  • Éclaircissez les semis de carottes, de salades, de poireaux, de choux et de navets semés le mois précédent.

  • Éclaircissez les bettes, les épinards et les navets.

Entretenez

  • Arrosez votre potager régulièrement le soir à la fraîche pour que vos légumes profitent de l'humidité du sol toute la nuit durant.

  • Installez un arrosage automatique avec programmateur nocturne au potager, si vous prévoyez un long départ en vacances. Inspirez-vous de notre fiche conseil.

  • Désherbez régulièrement le sol en binant en prenant garde de ne pas blesser les racines de vos légumes.

  • Fixez les tomates solidement sur les tuteurs car un coup de vent aurait vite fait de les rabattre au sol.

  • Continuez à butter les haricots, les pommes de terre, les topinambours, les crosnes et les pois.

  • Traquez les doryphores sur les feuilles de pommes de terre et d'aubergines.

  • Incisez la tige des artichauts sous la tête et insérez dans la plaie un morceau de bois ou un crayon pour obtenir une tête plus grosse et plus tendre.

Plantez

  • Terminez dans la première quinzaine de juillet, les plantations de tomates et de cucurbitacées en godets ; c'est la dernière limite.

  • Plantez les choux et les poireaux d'hiver.

  • Plantez les artichauts et l'aneth dans le Sud.

Récoltez

  • Récoltez les derniers pétioles de rhubarbe, ensuite il faudra laisser la plante se reposer.

  • Récoltez l'ail, l'échalote, et l'oignon dès que les feuilles jaunissent et commencent à pendre.

  • Récoltez les petits pois, les laitues, les radis, les carottes et les haricots nains.

  • Récolter les salades avant qu'elles ne montent en graines.

  • Récoltez les fraises.

  • Récoltez les concombres encore jeunes (environ 15 jours après la formation du fruit).

Semez

  • Continuez vos semis de radis rouges et semez le radis noir d'hiver en sillons à une profondeur d'1 cm.

  • Semez des betteraves rondes pour l'automne.

  • Semez la mâche en lignes espacées de 20 cm.

  • Semez les bettes à carde jusqu'au 15 juillet.

  • Semez la tétragone.

  • Semez les choux d'hiver.

  • Semez de la coriandre pour remplacer les pieds montés en graines.

  • Semez les navets de conservation hivernale.

  • Semez les engrais verts dans les parcelles vides du potager.

Taillez

  • Pincez les melons, les pastèques, les concombres et les aubergines.

  • Continuez à pincer les pousses de tomates qui démarrent entre les feuilles et la tige principale. Cette taille est toutefois à éviter sur les variétés buissonnantes.

  • Supprimez quelques fleurs mâles de courgettes par pied.

  • Rabattez les aromatiques si elles fleurissent pour éviter la montée en graines.

  • Continuez à couper les stolons sur les fraisiers. Vous pouvez transplanter les plantules dans une autre partie du potager, elles fructifieront l'année suivante.

Traitez

  • Pulvérisez régulièrement des purins de prêle et d'ortie en prévention sur vos légumes.

  • Arrosez vos légumes une fois par semaine avec du purin d'ortie pour les renforcer.

  • Coupez et brûlez toutes les parties atteintes par les maladies cryptogamiques pour éviter une éventuelle propagation au autre végétaux du jardin.

Arrosez

  • Arrosez régulièrement les arbres récemment introduits au verger car leur système racinaire n'est pas encore assez développé pour supporter la sécheresse.

  • Arrosez copieusement les agrumes.

Entretenez

  • Désherbez le pied des arbres, griffez un peu de compost et un engrais bio pour soutenir la fructification, arrosez puis paillez pour maintenir l'humidité et empêcher les mauvaises herbes de repousser. Un paillage efficace doit au moins faire 30 cm d'épaisseur.

  • Étayez les branches de pommiers et de poiriers sur des supports individuels afin qu'elles ne cassent pas sous le poids de leurs fruits.

  • Ensachez les poires pour les protéger des oiseaux et des insectes.

  • Désherbez et paillez le pied des arbustes à petits fruits pour conserver une humidité suffisante aux racines peu profondes.

  • Installez des filets de protection contre les oiseaux au dessus des fruitiers.

  • Ensachez les poires pour accélérer leur mûrissement et les protéger.

  • Les framboisiers et les groseilliers ont un enracinement superficiel et donc supportent mal la sécheresse. Paillez-les et arrosez-les après des journées de forte chaleur.

Multipliez

Plantez

Récoltez

  • Récoltez les cerises.

  • Récoltez les cassis à parfaite maturité

  • Récoltez les framboises et les groseilles à maquereau.

  • Récoltez les abricots et les pêches dans le Sud.

Taillez

  • Taillez les arbres ayant un port réduit (en gobelets ou en palmettes par exemple) pour supprimer les branches sans intérêt pour la forme future de l'arbre. Éliminez nouvelles pousses non encore lignifiées qui se croisent à l'intérieur de l'arbre pour favoriser le passage de l'air et de la lumière (taille en vert).

  • Taillez les cassissiers et les framboisiers après la récolte pour favoriser l'apparition de rameaux porteurs de fruits l'année suivante. Reportez-vous à notre fiche 'la taille des framboisiers' pour de plus amples détails sur cette méthode bien spécifique.

  • Supprimez les gourmands sur les cerisiers, les grenadiers et les oliviers.

  • Supprimez les sarments indésirables sur la vigne tout en laissant intact le rameau de remplacement qui fructifiera l'année suivante.

Traitez

  • Continuez les traitement préventifs sur les poiriers, les pommiers et les pêchers pour éviter les attaques tardives de tavelure. Des pulvérisations régulières de purin de prêle aideront à les prévenir.

  • Surveillez et traitez en prévention les pruniers, très sensibles ce mois-ci à la fameuse maladie du « plomb ».

  • Supprimez les extrémités et les jeunes feuilles attaquées par les pucerons. Introduisez des larves de coccinelles qui se chargeront de les dévorer. Installez des bandes de glu sur les troncs pour stopper la progression des fourmis, éleveuses de pucerons.

  • Installez des pièges à phéromones dans les fruitiers. La carpocapse attaque ce mois-ci les pommes, les poires et les noix, soyez vigilants !

Entretenez

  • Retirez les algues vertes et limitez la prolifération des lentilles d'eau pour les empêcher de masquer complètement la lumière.

  • Vérifiez le niveau de l'eau et ajoutez-en régulièrement car en cette saison l'évaporation est importante. Attention, car la chaleur augmente la concentration des nitrates ; il faut donc être particulièrement vigilants.

  • Continuez à tailler les feuilles et fleurs mortes des plantes aquatiques.

  • La floraison des nénuphars devrait progressivement se ralentir ce mois-ci : taillez les feuilles ramollies et les fleurs fanées et faites un apport d'engrais spécifique pour stimuler la remontée de la floraison.

  • Vérifiez souvent le bon fonctionnement de l'aérateur de bassin ou de la cascade ainsi que des systèmes de jets qui aèrent le bassin en cette période de chaleur. Vous pouvez en complément orienter la sortie de votre pompe de filtration vers la surface pour créer du mouvement et oxygéner l'eau.

  • Contrôlez le développement de vos plantes envahissantes et n'hésitez pas à en offrir à vos voisins s'ils possèdent un point d'eau. Cela fait toujours plaisir et vous n'éprouverez ainsi pas de peine à les ôter du bassin.

Installez

  • Installez, si ce n'est pas encore fait, des cascades ou des jets pour bien oxygéner l'eau et éviter l'asphyxie de vos poissons.

Multipliez

  • Poursuivez les opérations de divisions des touffes et bouturages. C'est l'époque idéale pour diviser les iris mais aussi de nombreuses autres plantes qui auront plus de chances de reprise en cette saison.

Nourrissez

  • Si la température de l'eau dépasse les 24°, vos poissons entrent alors en période de repos, et se contenteront de moins de nourriture. Les espèces carnivores trouveront d'ailleurs un merveilleux complément alimentaire : les larves de moustiques qui prolifèrent dans les zones calmes et peu profondes de votre bassin.

Observez

  • Vous devriez commencer à apercevoir les alevins et quelques petites grenouilles.

Plantez

  • Plantez sans attendre nénuphars, lotus, pontéderias et papyrus. Mais aussi les nénuphars, moins connus mais très intéressants pour leur rusticité. Respectez bien nos conseils quant à la profondeur de plantation de tous ces végétaux : leur bon développement en dépend.

Préparez

  • Préparez votre départ en vacances en vérifiant le bon fonctionnement de tous les appareils mais aussi en nettoyant les filtres.

  • Ajoutez un produit anti-algues bio spécifique pour éviter que les appareils ne se colmatent durant votre absence sans que vous puissiez intervenir.

  • Installez un système de remplissage automatique si vous partez plus de 15 jours. Un flotteur avec arrêt automatique de remplissage pourra être d'un grand secours et évitera le dessèchement de votre bassin et toutes les conséquences désastreuses que cela impliquerait. Une autre solution consiste à brancher un tuyau d'arrosage automatique se déclenchant chaque nuit et qui ajoutera directement quelques litres d'eau à votre bassin.

  • Pour un départ de longue durée pensez à demander à un voisin prévenant de venir nourrir les poissons régulièrement. Pour cela, faites les stocks nécessaires de nourriture et préparez une boîte spécifique contenant la dose journalière, cela évitera les pollutions dues à un nourrissage trop copieux.

  • Supprimez un maximum d'algues filamenteuses, et quelques tiges de plantes si votre bassin est vraiment chargé en végétaux car la nuit elles libèrent du CO² ce qui risque d'entraîner un manque d'oxygène au petit matin surtout si le bassin est surpeuplé ou de petite taille. Les poissons risqueraient d'en souffrir et mieux vaut prévenir que guerir.

Entretenez

  • Décroûtez la terre à la surface de vos jardinières et de vos potées pour permettre à l'eau de bien s'infiltrer au c?ur des racines. Utilisez une vieille fourchette, par exemple. Cette opération évite que l'eau ne coule directement le long des parois des pots ou des jardinières sans jamais atteindre le substrat. L'arrosage en sera donc optimisé.

  • Arrosez vos plantes en pots, en suspensions ou en jardinières au moins deux fois par semaine, voire plus, si votre balcon est en plein soleil. Les journées venteuses accélèrent encore le processus d'évaporation : soyez vigilants ! Une plante peu très facilement 'griller 'par fort soleil et grand vent. Préférez toujours arroser le soir après le coucher du soleil, bien abondamment, ainsi les plantes profiteront de la nuit pour se raviver

  • Installez un système d'arrosage automatique dans vos potées pour vous éviter cette corvée régulière d'arrosage. Équipé d'un programmateur, le système vous permettra en outre de partir en vacances sans souci !

  • Réglez correctement le débit de vos goutteurs pour que l'apport d'eau corresponde au besoin de chaque plante. Un fuchsia ou un impatiens de Nouvelle-Guinée aura besoin de plus d'eau qu'un pourpier par exemple.

  • Faites des apports réguliers d'engrais liquide pour plantes fleuries une fois par semaine toujours après un arrosage copieux pour ne pas occasionner de brûlures aux racines. Pour plus de facilité vous pouvez aussi ajouter au substrat des cônes de billes d'engrais à libération lente, ils apporteront tous les nutriments nécessaires de façon progressive à vos plantes et vous serez tranquilles au moins deux mois !

  • Continuez à supprimer les fleurs fanées sur vos plantes ; elles vont ainsi émettre de nouveaux boutons et la floraison sera ainsi prolongée.

  • Paillez les pots et bacs en plein soleil pour conserver plus longtemps l'humidité.

  • Si le soleil est vraiment trop fort et que vos plantes sont en souffrance, installez un store pour les protéger car rares sont les plantes supportant une journée estivale en plein soleil sans souffrir. Si votre balcon est exposé plein Sud et que vous vivez dans le midi , investissez dans les plantes grasses et les cactus !

  • Palissez les plantes grimpantes en les fixant solidement au fur et à mesure de leur pousse qui peut prendre des proportions impressionnantes en cette saison.

  • Pulvérisez des purins de plantes une fois par semaine sur les parties aériennes de vos végétaux pour éviter l'apparition de parasites et de maladies.

  • Pulvérisez du lait sur vos rosiers ou vos asters s'ils sont atteints d'oïdium. N'oubliez pas que l'oïdium a tendance à apparaître et à prendre de l'ampleur si vous arrosez le feuillage, il faudra donc toujours arroser les plantes à leurs pieds.

Multipliez

  • Divisez les touffes d'iris et profitez-en pour replanter les éclats dans de nouveaux pots et dans un substrat bien drainé.

  • Marcottez les plantes grimpantes.

  • Bouturez le laurier rose, les balsamines et les Impatiens directement dans de l'eau.

Plantez

  • Plantez les bulbes d'automne comme l'amaryllis belladone, les colchiques, l'anémone du Japon ou le cyclamen de Naples dans des potées que vous conserverez dans une zone cachée de la terrasse le temps que les plantes poussent, elles remplaceront les floraisons estivales dès l'automne.

Taillez

  • Taillez les vivaces ayant fleuri pour leur garder un port compact et pourquoi pas induire une remontée de la floraison en septembre.

  • Continuez à éboutonner les tiges latérales de vos dahlias pour ne conserver que la fleur principale au sommet de la tige ; elle sera plus grosse et plus belle. Pensez à bien attacher la tige au tuteur car la fleur pourrait être très lourde.

  • Taillez les plantes grimpantes envahissantes.

  • Rajeunissez votre pétunia en coupant les tiges devenues trop longues et moins florifères. Ne taillez qu'une tige sur trois chaque semaine, ainsi vous obtiendrez une plante toujours fleurie.

Arrosez

  • Poursuivez les arrosages et les apports réguliers d'engrais selon les besoins spécifiques à chaque plante. Reportez-vous à nos fiches détaillant les soins à apporter à la majorité des plantes d'intérieur les plus courantes.

  • Placez les plantes nécessitant une hygrométrie élevée sur de larges coupelles remplies de billes d'argiles humides mais attention la base des pots ne devra pas être immergée mais simplement entourée de billes humides.

  • Continuez à arroser les plantes grasses et cactus une fois par semaine et à faire des apports d'engrais spécifique tous les quinze jours.

  • Vaporisez le feuillage de vos orchidées et des tillandsias deux fois par semaine et passez une éponge humide ou un pinceau sur le feuillage pour retirer les poussières.

  • Arrosez très régulièrement et abondamment les bonsaïs sans toutefois jamais laisser d'eau stagner dans les coupelles.

  • N'hésitez pas à sortir vos plantes vertes sur le balcon lors d'une journée pluvieuse, elles profiteront de ce bol d'air et d'humidité toujours bienvenu.

  • Arrosez le sol et les parois de votre serre pour faire monter le taux d'humidité.

Entretenez

  • Voilez les fenêtres avec un store ou un rideau en organza léger pour protéger vos plantes des rayons directs du soleil.

  • Passez du blanc d'Espagne sur le vitrage de votre serre.

  • Ventilez un maximum les jours de beau temps.

  • Vérifiez souvent les tiges et le revers des feuilles de vos plantes, l'époque est favorable à la prolifération des parasites et de maladies. Reportez-vous à nos fiches décrivant les maladies et parasites les plus courants pour savoir les reconnaître et appliquer le bon traitement bio. Agissez vite car une plante attaquée peu très vite dépérir.

  • Tuteurez au fur et à mesure les plantes grimpantes à fort développement et profitez-en pour créer des cloisons végétales qui délimiteront l'espace de manière fort sypathique dans votre appartement.

Multipliez

  • Bouturez à volonté ! La période est idéale pour tenter toutes sortes d'expériences sur la majorité des plantes.

  • Semez des cactus. Pour optimiser vos chances de réussite et éviter la fonte des semis, passez le substrat au four à 250° pendant ¼ d'heure et mêlez de la poudre de charbon de bois aux graines lors du semis. Le semis en baggy assure un taux de réussite élevé.

  • Marcottez les grimpantes par couchage au sol ou en plaçant un rameaux dans un petit pot au pied de la plante mère le temps que celui-ci fasse ses racines. Vous n'aurez même pas besoin de le rempoter, il suffira juste de couper le morceau de tige qui unit la plante mère et la nouvelle plante enracinée.

  • Plantez un noyau de mangue. Vous ferez ainsi croître à moindre coût une plante à la fois belle et rare sous nos latitudes.

Sortez

  • Continuez à sortir vos plantes d'intérieur en les adaptant progressivement à la luminosité extérieure. Respectez bien les besoins de chacune pour ne pas occasionner de brûlures sur le feuillage. Une astuce consiste à repérer la couleur des feuilles : si elles sont argentées, pruineuses et coriaces elles résisteront bien mieux au soleil.

Taillez

  • Pincez les extrémités des tiges des jeunes agrumes pour les aider à se ramifier.

  • Coupez les feuilles jaunies, tachées ou malades de vos plantes vertes.

  • Coupez les fleurs de vos plantes fleuries dès la fanaison, vous obtiendrez ainsi de nouvelles fleurs.

Arbres et arbustes / Entretenez

  • Arrosez régulièrement surtout par temps chaud, sec et venteux.

  • Continuez les traitements préventifs à l'aide de purins de plantes sur les rosiers.

  • Binez le sol au pied des arbustes et paillez pour maintenir la terre humide et ainsi espacer les arrosages.

Arbres et arbustes / Multipliez

  • Continuez le bouturage de tiges herbacées ou semi-lignifiées sur vos arbustes : la période est idéale et le taux de réussite très important. Vous pouvez bouturer ainsi les cytises, les grenadiers, les lilas des Indes, les pittosporums, les hamamélis, les houx, les potentilles, les troènese t les caryoptéris.

  • Greffez les cognassiers du Japon.

  • Marcottez les clématites, le jasmin, la bignone, et l'ipomée.

  • Essayez les boutures à talon sur les viburnums, les escallonias ou les lavatères ; c'est la meilleure manière de procéder.

Arbres et arbustes / Taillez

  • Taillez les haies défensives comme les aubépines ou les pyracanthas en fin de mois ; ainsi, vous n'aurez pas à refaire une taille en septembre. En taillant au mois de juillet, les rameaux sont moins lignifiés et plus faciles à couper. La haie sera donc plus simple à modeler.

  • Rabattez les tiges des arbustes d'ornement à floraison printanière tardive.

  • Taillez les fleurs fanées sur vos rosiers pour induire la formation de nouvelles tiges florifères. Pour cela couper la tige sous la fleur en prenant soin de ne pas ôter plus de deux feuilles sous la rose. Taillez en biseau à 0,5 cm d'une feuille cachant au creux de son aisselle un bourgeon orienté vers l'extérieur ; la tige émettra bien vite un nouveau rameaux florifère.

Fleurs / Entretenez

  • Repiquez en godets individuels, les plantules de giroflées, pensées ou monnaie du pape semées le mois précédent.

  • Rabattez le feuillage des vivaces à floraison printanière.

  • Supprimez les fleurs fanées sur vos plantes pour induire la remontée de la floraison. Les coréopsis, les gaillardes, les achillées, les cosmos, ou les scabieuses apprécient tout particulièrement ce traitement qui les fera fleurir de longs mois durant.

  • Continuez à Pincer les boutons latéraux des chrysanthèmes pour obtenir de plus grosses fleurs.

  • Continuez les opérations de binage, de paillage et d'arrosage.

  • Palissez les plantes grimpantes en les fixant solidement au fur et à mesure de leur pousse.

Fleurs / Multipliez

  • Marcottez les oeillets. Pour cela épandez un mélange de tourbe et de sable humide au pied de la plante. Retirez ensuite les feuilles au milieu d'une belle tige latérale et basse pour ne laisser que le toupet sommital. Pratiquez une incision avec un couteau pointu juste en dessous du dernier n?ud sans feuilles pour effectuer une languette. Posez cette marcotte sur la terre préparée et la maintenir enterrée avec une épingle à cheveux. L'enracinement prend environ 6 semaines.

  • Divisez les touffes de vivaces bien installées.

Fleurs / Semez

  • Il est encore temps de semer en début de mois le cosmos, l'ipomée ou la balsamine.

  • Semez des bisannuelles comme les giroflées, delphiniums, myosotis, pensées, ou les campanules pour une floraison en automne ou au printemps prochain.

  • Semez des vivaces comme les roses trémières, les cyclamens, ou les cinéraires pour une floraison qui interviendra l'année suivante.

Bulbes / Entretenez

  • Continuez l'hivernage des bulbes printaniers. Prenez soin de les laisser bien sécher au soleil avant de les placer dans une cagette contenant de la sciure dans un local frais et bien ventilé.

  • Tuteurez les glaïeuls surtout s'ils sont exposés à une situation venteuse.

  • Coupez les fleurs fanées sur les lys.

Bulbes / Multipliez

  • Divisez les touffes vieillissantes d'iris qui fleurissent moins. Utilisez pour cela un couteau bien tranchant et désinfecté.

Bulbes / Plantez

  • Plantez les bulbes à floraison automnale : Amaryllis belladonna, colchique, nérine ou Sternbergia lutea.

Pelouse / Entretenez

  • Arrosez encore plus abondamment dès qu'un ralentissement de la croissance intervient pour éviter l'apparition de taches brunes dues à un manque d'eau.

  • Surveillez l'apparition de maladies qui se développent volontiers pat temps chaud et humide.

  • Tondez le gazon régulièrement en augmentant la hauteur de coupe pour que votre pelouse résiste mieux à la sécheresse.

Pelouse / Plantez

  • Semez votre nouvelle pelouse dans les régions où le climat n'est pas trop sec et chaud. C'est le dernier moment pour le faire : après il sera trop tard !

Accueillez

  • Coupez des chaumes de bambous, des branchettes de sureau ou de framboisier en petits tronçons et réunissez-les en fagots fixés à l'horizontale dans les branches basses des arbustes, sur les grillage de clôture, près du potager. Les abeilles et les guêpes solitaires alliées du jardinier viendront y faire leurs nids.

  • Continuez les plantations d'aromatiques aussi bien au potager qu'au jardin d'ornement pour attirer les insectes pollinisateurs. Lavande, sauge, thym, menthe, romarin, mélisse, serpolet font partie des incontournables !

Bouturez

  • Bouturez des tiges semi-lignifiées de cytises, caryoptéris, lilas des Indes, pittosporums, viburnums afin de multiplier vos arbustes et de constituer des haies diversifiées qui attireront les insectes pollinisateurs et les oiseaux.

Evitez

Installez

  • Installez un tas de bûches empilées au fond du jardin en laissant quelques emplacements vacants à la base du tas. Le hérisson ira s'y abriter.

Plantez

  • Plantez des capucines dans des zones stratégiques du jardin. Ces plantes attirent les pucerons qui se détourneront ainsi de vos cultures. La capucine constitue aussi un très bel et bon accompagnement dans vos salades avec son petit goût relevé !

  • Plantez des œillets d'Inde au pied de vos plantes potagères afin de les protéger naturellement contre certains ravageurs et d'éviter les produits de traitement.

Protégez

  • Préférez ensacher les poires pour les protéger des oiseaux et des insectes et installez des filets de protection au dessus des fruitiers, vous éviterez ainsi l'usage de produits phytosanitaires et préserverez vos récoltes.

  • Constituez des petits tas de feuilles mortes et de brindilles en bordure du bassin ou d'un plan d'eau pour que les batraciens et autres petits animaux y trouvent un abri lors des fortes chaleurs.

  • Protégez vos plantules potagères en les plantant au centre d'un disque de papier abrasif qui empêchera la progression des limaces et escargots sans employer de granulés anti-limaces.

  • Laissez une zone du jardin en friche où l'ortie, la centaurée, la bourrache, l'achillée et la carotte sauvage pourront pousser librement. Elles attirent les coccinelles et les chrysopes qui aident le jardinier à lutter contre les pucerons.

Semez

Taillez

  • Pincez les fleurs fanées sur les coréopsis, les rudbeckias, les achillées, les gaillardes, les monardes... De nouvelles floraisons ravissant les insectes pollinisateurs suivront bien vite grâce à cette simple opération.

Arrosez

  • Arrosez copieusement de préférence le soir après le coucher du soleil afin que l'eau ne fasse pas un effet de loupe sur le feuillage et que les plantes puissent profiter de la fraîcheur durant la nuit.

  • N'arrosez jamais le feuillage pour éviter les brûlures dues au soleil ainsi que le développement de maladies fongiques. Arrosez uniquement le pied des plantes en prenant soin de bien faire pénétrer l'eau au cœur du substrat. Un arrosage superficiel serait néfaste en cette saison.

  • Un système d'arrosage automatique avec goutteurs individuels, branché sur un programmateur est la solution idéale pour apporter la quantité d'eau nécessaire à chaque plante progressivement et de manière très régulière.

  • Surveillez de près les plantes bouturées ou repiquées qui ne toléreront pas de manque d'eau.

Bouturez

  • Bouturez les plantes grasses, par simple bouturage de feuilles dans du sable ou par bouturage d'extrémité de tige.

  • Bouturez les cactus cierges. Laissez bien sécher la plaie et attendez qu'un cal se forme avant de mettre la bouture dans un mélange très léger (terreau spécial semis, mélange pour cactus, mélange 'maison' composé pour moitié de sable de rivière et de terreau.

  • Bouturez les arbustes comme les hortensias, les rhododendrons, les camélias, les fuchsias.

  • Amusez-vous à bouturer le coleus, le papyrus, la menthe, la misère, l'impatiens de Nouvelle-Guinée ou le laurier rose dans un simple verre d'eau.

  • Marcottez les plantes grimpantes comme le jasmin, le clématite, la bignone, ou le trachelospermum.

  • Bouturez l'ananas en prélevant sa partie supérieure et en la plantant dans un mélange léger.

Gérez

  • L'été est maintenant bien installé, aérez au maximum en journée et également durant la nuit s'il fait chaud.

  • Ombrez les parois de la serre avec des stores spécifiques, des filets d'ombrage, des voilages ou du blanc d'Espagne.

    Si elle est de taille modeste, vous pouvez aussi ombrer la serre par l'extérieur avec des voiles tendues au dessus de celle-ci.

Prévenez

  • Surveillez chaque jour vos plantations car les parasites et les maladies se développent très vite à cette époque. La vigilance permet de ne pas être débordés et de contenir les attaques.

  • Ventilez souvent la serre et conservez un espace important entre les plantes.

  • Si une plante en pot est atteinte par les ravageurs, sortez-la immédiatement, passez-la au jet d'eau et appliquez un traitement bio, avant de la mettre en quarantaine à l'ombre dans une zone isolée du jardin. Ne gardez pas ce type de végétaux sous serre car la propagation est d'une rapidité fulgurante en cette saison.

  • Pour prévenir les maladies cryptogamiques pensez à pulvériser une fois par semaine une décoction d'ail ou du purin de prêle sur toutes les parties aériennes après le coucher du soleil. Contre les parasites, pulvérisez du purin de fougère, de tanaisie ou de tomates. Vous pouvez utiliser les gourmands prélevés à l'aisselle des plants de tomates lors des opérations de taille pour en faire du purin.

  • Aleurodes, thrips, acariens, cochenilles se développent de manière exponentielle en été. Traitez avec du savon noir, des purins de plantes et vérifiez que vos plantes ne soient pas en souffrance d'une manière quelconque (besoin de rempotage, carence en nutriments, stress hydrique …). Les plantes en souffrance sont bien plus sensibles aux maladies et parasites !

  • Réalisez des apports en engrais très réguliers pour que vos plantes soient bien nourries et ne souffrent d'aucune carence. Attention, un excès d'engrais peut également être nocif, respectez les dosages et les fréquences préconisés sur l'emballage.

  • Utilisez la lutte biologique pour combattre les attaques de ravageurs. Les insectes auxiliaires vont vous y aider. Vous pouvez les commander sur des sites Internet spécialisés.

  • Récoltez les laitues, les haricots verts et les pois.

  • Récoltez les premières pommes de terre semées en pots spécifiques.

Récoltez

Semez

Taillez

  • Continuez à tailler les gourmands sur les tomates et les aubergines.

  • Taillez les melons et les courgettes si cela n'a pas été déjà fait.

  • Coupez les stolons pour les dissocier des pieds de fraisiers. Ils épuisent le pied-mère. Vous pourrez ensuite les planter individuellement et les cultiver comme des plantes adultes.

  • Taillez les inflorescences de basilic, de persil et de coriandre pour prolonger la vie de ces plantes qui autrement s'épuiseraient à produire des graines.

Lire aussi
Comment gérer la température dans une serre de culture ? Comment gérer la température dans une serre de culture ?

Gérard BOURGES nous explique comment gérer la température dans une serre de culture

Mars dans la serre Mars dans la serre

Au mois de mars, les jours rallongent et le soleil se fait plus chaud et plus présent. Les travaux dans la serre froide battent leur plein en cette période où[...]

Février dans la serre Février dans la serre

Même non chauffée ou juste maintenue hors gel, la serre reprend du service au mois de février ! Nettoyage, semis précoces, veille sur les éventuels parasites et maladies... Le jardinier à[...]

10 astuces pour optimiser l'espace dans une serre de jardin 10 astuces pour optimiser l'espace dans une serre de jardin

Une serre de jardin offre de nombreuses possibilités de culture à l'abri des aléas climatiques. Pour l'optimiser au maximum voici quelques astuces qui vous feront gagner de l'espace.

Vos commentairesAjouter un commentaire